Fune wo amu / The Great Passage

Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Matchoss » 11 Jan 2017 22:02

Image


Fiche Animéka

Synopsis

Aux éditions Genbu, le département des Dictionnaires périclite et le départ imminent de Kouhei Araki, l'un de ses membres les plus prestigieux, n'arrange rien. Ce dernier décide de trouver son digne successeur avant sa retraite. Ailleurs Mitsuya Majime, travaillant au Département des Ventes, se noie dans un océan de mots qu'il n'arrive pas à exprimer. Maladroit et quelque peu asocial, il vit seul avec son chat et des centaines de livres. Mais un jour, il est sollicité pat le secteur de Kouhei pour compiler une toute nouvelle encyclopédie, sous le nom du Great Passage, sensée marquer le millénaire et l'aider éventuellement à traverser cette vaste étendue sauvage de termes étrangers. Au côté du sympathique mais susceptible Masashi Nishioka, passionné de littérature très sociable, Majime va tenter de faire cette traversée pour trouver les mots justes afin de déclamer ses sentiments...

-Banshee-


Avis

Nous avons affaire à un très bon animé tranche de vie. Le sujet n'est pas très engageant au premier abord. Quoi, un anime sur la création d'un dictionnaire, c'est nul?! Mais, l'auteur arrive a trouvé de nombreux thèmes à partir de ce sujet au-delà du sujet principal. On y parle d'amitié, de la difficulté de s'exprimer, du monde du travail et de ses aspects impitoyables, des projets qui dure une vie, de l'importance des mots et de leurs significations et de tout un tas d'aspects de la vie. On est dans la définition même de l'animé tranche de vie. Tout y est très réaliste, que ce soit les personnages ou ce qui leur arrive.
C'est aussi un animé qui vous fait réfléchir, vous pousse à vous interroger. Je regrette tellement qu'il ne soit pas licencié en France pour voir un peu plus encore le travail fait sur le langage qui m'a étonnement intéressé.

L'anime n'a pas vraiment de gros défaut. Je trouve que l'opening ne colle pas bien avec l'ambiance de la série, mais c'est pas grave, on peut le sauter. De même que les interludes en milieu d'épisode qui sont assez déplacés. On a le droit a des scénettes dans lesquelles évoluent des bébés dictionnaires qui parlent entre eux pour nous en apprendre plus sur les dictionnaires. Sauf que s'adressent à des enfants de 7-8 ans au mieux vu qu'on y apprend pas grand chose et que le ton est très enfantin. Je ne comprends pas ce que cela vient faire dans cet anime plutôt mature. Mais, on peut le zapper.
Sinon, j'ai trouvé assez bizarre la petite ellipse en milieu de série. Elle n'est pas trè bien amené et casse un peu la dynamique. Au bout de deux épisodes, on y pense plus, mais j'aurais préféré une transition plus en douceur pour que l'on ressente plus le passage du temps.

Bref, c'est un très bon anime tranche de vie que je recommande. Comme toujours, dans ce genre, le rythme peut sembler un peu lent, mais cela convient bien au sujet. Créer un dictionnaire depuis rien est le travail d'une vie.

Edit : et on y présente aussi la plus longue lettre d'amour que je n'ai jamais vu.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Ami d'Animeka
 
Messages: 513
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Drizztou » 12 Jan 2017 01:00

Je l'ai vu cette semaine et même si le sujet paye pas de mine au premier abord, j'ai beaucoup aimé aussi.

Si je devais lancer une comparaison, c'est très proche de Shirobako pour le cadre professionnel choisi et le réalisme, mais en beaucoup plus convaincant. Shirobako avait comme défauts d'être trop centré sur le travail (et pas assez sur les personnages qui se retrouvaient limités à leur rôle professionnel) et d'en montrer même tous les aspects les plus rébarbatifs ou négatifs (comme les problèmes organisationnels, la pression des délais ou les possibles mauvaises relations de travail par exemple). Le cadre aussi ne se limitait quasiment qu'à l'environnement de travail, on voyait rarement les personnages en dehors.
Du coup, fallait pas regarder Shirobako pour voir une bonne œuvre mais pour en savoir plus sur le milieu de l'animation et tout le processus de création d'un anime, de manière plus ou moins ludique :roll:, c'est ça le problème. Autant mater un documentaire, pour le coup, on en apprendrait plus.

Fune Wo Amu au contraire est plus proche de ce que l'on peut attendre d'un bon tranche de vie. L'anime montre les tâches des différents protagonistes dans le cadre de leur travail, mais ne s'étend pas là dessus. On apprend pas mal de choses sur les dictionnaires sans pour autant que ça empiète sur autre chose. L'anime s'attache avant tout à valoriser la passion animant les personnages, nous les faire connaitre, montrer leur quotidien à la fois professionnel et humain et à véhiculer une ambiance bienveillante mais pas naïve pour autant. L'attachement envers les personnages sera une passerelle d'autant plus solide pour nous intéresser à leur travail.
On est face à la beauté d'une vocation, d'un travail qui prendra toute une vie pour les différents protagonistes, dont le fruit est destiné à aider des centaines de milliers de personnes et passer à la postérité.

J'ai trouvé les personnages attachants. J'ai apprécié leurs différences de caractère qui ne les empêchaient pas de se trouver unis par un même rêve et de nouer une amitié durable. Il ressort des personnages un naturel et une humanité qui m'ont beaucoup plu. C'est aussi un des rares animes où on voit les personnages évoluer sur un laps de temps très long.
L'anime garde un certain rythme et maintient l'intérêt en raison des péripéties tout au long de l’œuvre, ainsi que d'une ellipse.
Comme l'évoquait Matchoss, l'anime traite du sujet des dictionnaires avec beaucoup de subtilité et de poésie et parvient habilement à en révéler le besoin et faire le lien avec la société moderne (tentant d'embellir par la même occasion leur image un peu austère).
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1009
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Ash!! » 18 Jan 2017 20:14

Je testerai par curiosité, la comparaison avec Shirobako ne m'avait pas rassuré puisque j'ai laissé tomber cette série après m'être forcé à finir 2 épisodes.
"Mais souvenez-vous que penser qu'une chose est juste ou non est totalement arbitraire. C'est votre vision des choses qui le définit.
Dans l'univers il n'y a rien qui soit bon ou mauvais par nature." Bastard!!

http://myanimelist.net/animelist/Ashnojutsu
https://hummingbird.me/users/Ashnojutsu/library
Avatar de l’utilisateur
Ash!!
Membre d'honneur
 
Messages: 5614
Enregistré le: 21 Juil 2008 05:29

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Matchoss » 18 Jan 2017 21:59

Ash!! a écrit:Je testerai par curiosité, la comparaison avec Shirobako ne m'avait pas rassuré puisque j'ai laissé tomber cette série après m'être forcé à finir 2 épisodes.


Pour reprendre ce que disait Drizztou plus haut, le soucis de Shirobako, c'est qu'on ne s’intéresse pas au personnage. La série ne parle que de la création d'un anime. C'est Bakuman, sans les délires et avec un aspect comique plus faible.

Fune wo amu, ce n'est pas ça. On a des personnages avec une âme, pas de simples fonctions/outils pour présenter une histoire. Si je devais le rapprocher d'une oeuvre sur le thème de la vocation, j'évoquerais Le vent se lève. La différence, c'est que l'on suit un petit groupe de personnage qui travaille sur un projet commun. On a donc des vision un peu différentes du but commun. Je trouve que les deux personnages principaux de ces œuvres se ressemblent pas mal. Après, l'aviation et le Japon du début 20ème, ça fait quand même plus rêver que les dictionnaires et la société actuelle. Et un film, c'est pas construit comme une série.

Je ne peux que vous encourager à essayer. C'est un anime qui prend son temps. Il faut que j'attaque Rakugo pour savoir si c'était le meilleur anime tranche de vie de la saison ou non. Flying Witch, Euphonium et Amanchu étaient pas mal aussi, mais Fune wo amu m'a plus touché car plus adulte.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Ami d'Animeka
 
Messages: 513
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar le gritche » 01 Avr 2017 11:00

Déplacement de mon avis sur le bon topic et désolé pour la redondance avec les autres commentaires. Ah, et je suis d'accord pour l'ellipse un peu perturbante.

Fune wo Amu est l'adaptation en 11 épisodes d'un best-seller japonais auparavant décliné en film. Le ton est celui de la tranche de vie principalement sur le lieu de travail, même si les personnages de Majime et Nishioka sont aussi développés en dehors de ce cadre. Les enjeux tournent autour de la réalisation du dictionnaire par une petite équipe soudée mais guère soutenue par son éditeur. Chaque épisode contient un encart où de petites mascottes évoquent un trait particulier des dictionnaires, de façon très simple et kawaii.

J'ai assez bien aimé cette "traversée", bien que je l'ai trouvé peu ambitieuse: on pouvait agrémenter le sujet par d'autres approches, en s'intéressant aux destinataires futurs du dictionnaire ou aux vertus d'une compilation de mots effectuée à l'ancienne par rapport aux encyclopédies collaboratives, par exemple. Fune wo Amu n'a pas cherché à aborder l'utilité même d'un nouveau dictionnaire papier, même si l'on comprend bien qu'ils ont tous leur personnalité, peut-être pour ne pas gâcher l'ambiance avec des contradicteurs cyniques ou désabusés. On parle après tout d'objets un peu cultes et solitaires par essence, qui ne sont pas faits pour être lus comme du Prévert, quoique je ne sais pas l'utilisation que peuvent en avoir les japonais, tant leur langue implique une mémorisation énorme de signes ?

On s'intéresse vite fait à la création physique du Great Passage (je ne connais pas le nom choisi par le traducteur FR) et à son confort d'utilisation, tout comme on voit les personnages travailler sur des fiches, raturer, réécrire: j'ai bien aimé cet aspect concret, et le sentiment accru d'aboutissement qu'il confère.

L'anime transmet surtout le dévouement du personnel attaché au projet (cf. le vieil homme) et l'ampleur du sacerdoce qui ne finit jamais vraiment, le langage évoluant en permanence. Il propose sa philosophie du dictionnaire, peut-être de façon consensuelle mais agréable. On apprécie les personnages, les musiques, et même cette lenteur qui nous prive certes d'un anime plus dense, plus "rempli", mais demeure appropriée au sujet.

Créer un dictionnaire me parait toujours un défi assez dingue, et je me demande quel genre d'esprit peut passer toute la journée à établir et hiérarchiser des définitions, sinon un otaku des mots comme Majime.
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2324
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Urgoz » 02 Avr 2017 09:06

le sujet ne paie pas de mine aux premiers abords, mais je me laisserais bien tenter ! :)
Urgoz
Visiteur
 
Messages: 61
Enregistré le: 20 Jan 2015 22:32

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Tagazok » 24 Juin 2017 16:24

J'ai a-do-ré !

C'est clair qu'au début on se demande bien dans quel anime on se lance ... la création d'un dictionnaire, je me suis jamais posée de questions sur le sujet et je ne sais pas si irl la conception ressemble à ce qui est décrit d'ailleurs.
Et puis rapidement on est happé en même temps que Majime qui trouve enfin sa place dans ce nouveau travail. Ici pas de fioriture dans l'histoire, dans la conception des personnages mais beaucoup de simplicité ce qui en fait des personnages très attachants et qu'on a envie de voir évoluer dans leur création commune. L'attachement aux mots, aux termes, au définition est vu avec une certaine poésie sans trop en faire encore une fois.
L’ellipse ne m'a pas dérangé parce que si effectivement il faut autant de temps pour créer le dictionnaire, on allait pas les suivre chaque jour. Le début et la fin de l'aventure sont tout à fait symbolique pour la construction du dictionnaire.

Effectivement, le côté enfantin du milieu d'épisode est trèèèèès bizarre et casse un peu l'ambiance, ce qui est fort dommage vu comme la série est soignée.

Bref, un anime vers lequel on irait pas spontanément mais qui raconte une belle histoire sur un projet commun qui permet l'accouchement d'une oeuvre plus grande que les personnages eux-mêmes.

HS : sur la page http://www.animeka.com/animes/detail/th ... ssage.html il n'y a pas de lien vers la discussion du forum ;)
Avatar de l’utilisateur
Tagazok
Habitué
 
Messages: 249
Enregistré le: 28 Avr 2009 00:19
Localisation: Bot en CDI

Re: Fune wo amu / The Great Passage

Messagepar Jad » 27 Juil 2017 17:53

Je viens de terminer la serie egalement. J'ai du mal a exprimer ce que j'en ai pensé bizarrement.

Effectivement le sujet parait austere de prime abord mais contre toute attente ce sont les aspects et discussions autour du dictionnaire qui m'ont le plus interessé. La/les significations des mots, leurs nuances, leur utilisation (j'ai bien aimé la discussion sur le mot "chien": le meilleur ami de l'homme, qui ne nous donne que de l'amour, pourtant toutes les expressions l'impliquant ont une connotation negative! C'est d'ailleurs souvent et dans pas mal de pays l'une des pires insultes), le role que peut avoir un dictionnaire (sur lequel je n'avais jamais reflechi...), etc. Ca demande par contre une trad de qualité car certaines nuances ne doivent pas etre evidentes à traduire du japonais. Je crois d'ailleurs que la trad que j'avais n'etait pas vraiment la meilleure qui soit. J'aurais par contre aimé qu'ils nous en disent un peu plus sur pourquoi ils creent ce nouveau dictionnaire et ce qu'il aurait de differents avec les 3 autres existants, tout en nous presentant rapidement les specificités des 3 autres.

Finalement ce sur quoi j'ai eu le plus de mal, de maniere assez surprenante, sont les personnages. Je ne m'y suis pas attaché. Pourtant ils sont traites avec simplicité (voire avec pudeur souvent), maturité, ce qui aurait du me plaire. Mais je les ai trouves trop lisses, surtout le heros inhibé, introverti, et sans arret prostré. Ils ne degagent que tres peu d'emotions (on en revient à la pudeur). Au final le personnage que j'ai le plus aimé est Nishinoyia, perso que j'ai trouvé le plus intéressant et le plus nuancé. Pourtant c'est en general le type de perso que je n'aime pas trop dans les series... Bizarre je vous dis...

La fin, elle, est tres touchante et a répondu à une question que je me suis posée des le debut de la serie quand on a appris qu'il faudrait 10 ans pour terminer le dico. La serie y repond de maniere sobre et touchante, sans exces. Elle repond egalement à une seconde question que je me posais sur Nishinoyia apres l'ellipse (qui nem'a pas vraiment gené), puisqu'on le voit moins à ce moment la et certains aspects sont volontairement cachés (je pense) pour jouer sur l'ambiguite.

Malgré mes reserves, j'ai passé un bon moment sur la serie, meme si je place qd meme Rakugo un bon cran au dessus (surtout sur sa saison 1).

Par contre je suis d'accord sur l'opening, le ton est totalement decalé par rapport à la serie, bizarre comme choix! Les interludes m'ont moins dérangé, mais en meme temps je n'écoutais pas vraiment à ce moment là ^^
Avatar de l’utilisateur
Jad
Senpai
 
Messages: 961
Enregistré le: 13 Nov 2014 11:55


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités