Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar fre1 » 29 Mai 2017 23:50

Eiga Koe no Katachi- A silent voice
Image
Shoya Ishida est un élève de primaire turbulent qui passe son temps à chahuter et à faire des jeux stupides avec ses amis pour passer le temps. En milieu d'année une nouvelle élève est transférée. Celle-ci s'appelle Shoko Nishiyama et est sourde-muette. Malgré son handicap, elle essaie tant bien que mal de s'intégrer et de se faire des amis. Mais c'est sans compter sur Shoya, qui ne va cesser de la bizuter et entraîne toute la classe avec lui dans ce nouveau jeu. Mais les brimades vont trop loin, jusqu'à casser les appareils auditifs de la pauvre Shoko. Celle-ci quitte l'école et Shoya passe le reste de sa scolarité seul, comprenant enfin sa propre bêtise. Maintenant en Terminale et rongé par le regret, il souhaite plus que tout la retrouver pour s'excuser. Mais comment réagir face à elle s'il la revoit ?

-MIRAhidote-


Beh dis donc? On parle de ce film aux animeka awards mais on oublie de faire un sujet dessus pour les copains qui ne les suivent pas?!!! La chose est réparée. Voici le sujet sur ce sublime film! A vos plumes!
Eh! Cours pas dans l'herbe le nain, tu vas te perdre!

animelist
Avatar de l’utilisateur
fre1
Ami d'Animeka
 
Messages: 333
Enregistré le: 23 Aoû 2013 21:40

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar Yartrub » 30 Mai 2017 06:35

J'attends sa diffusion au cinéma en France, ce qui devrait se faire cette année.
Reinhard von Lohengramm dans Ginga Eiyuu Densetsu a écrit:Tant qu'une organisation dépend du génie d'un seul individu, elle est immature
Avatar de l’utilisateur
Yartrub
Membre d'honneur
 
Messages: 2294
Enregistré le: 17 Aoû 2009 14:06

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar Gally » 30 Mai 2017 15:00

Bon ben je vais le voir une deuxième fois alors ^^.

(copier/coller) J'en ai parlé sur le topic de Kokoro ga Sakebitagatterunda- Jun, la voix du cœur. J'ai visionné Koe no katachi, même registre que cette œuvre (donc kokoro ga..) (handicap, brimades, persécutions + là le "thème" du suicide) . sauf que là ce sont les élèves (primaires) qui sont cruels, influencés par le héros
A voir.
Des sujets pas souvent traités en animation japonaise alors que vu la réputation des japonais (élitistes, suicide en masse blabla) on devrait avoir plus d’œuvres traitant le sujet. Cela dit, je me suis toujours dis que les japonais y trouvaient du level up dans cette passion ou pas forcément passionné (pas au point d'être otaku= mal vu) tellement on a des œuvres (shonen surtout) qui te redonne du powa. Rien que les opening, la traduction des paroles sont quasi toujours super positive ^^. Donc, les sujets traitant le suicide surtout, on évite, ça risquerait d'influencer et de faire monter le %, jsais pas jme dis ça.

Ce que je peux rajouter à mon com, c'est que le film se déroule en deux partie. Une première passé en primaire où l'héroïne en prend pour son grade et où le héros est un parfais fumier et la seconde au lycée où le héros est en période de rédemption et où l'héroïne est au plus bas finalement. J'ai bien apprécié que l'on s'attarde sur la première partie afin de bien nous montrer comme les collégiens peuvent t'être cruel entre eux (c'est peu dire, chez nous, c'est la période la plus difficile pour les ados tellement ils ne se font pas de cadeaux)
La scène du balcon est poignante je trouve.
Spoiler :
J'ai flippé quand il se prend une chaise et tombe à la renverse. Nan c'est pas le moment de se casser la gueule pi finalement..

Il en résulte une certaine connexion entre les deux protagonistes:
Spoiler :
Il arrive au bon moment avant l'irréparable. Elle le rejoins quand il sort du coma.
C'étaient de belles scènes qui m'ont émues.
Je regrette le moment où
Spoiler :
il ne comprend pas qu'elle se déclare à lui.
Je ne sais pas si ça aurait changer la donne mais ça ne fait que confirmer
Spoiler :
son acte suicidaire
puisqu'elle n'arrive pas à se faire comprendre auprès de lui et des autres.
Sinon ici, on retrouve une mère au contraire du film Kokoro.. qui s'implique et protège sa fille, ça fait plaisir et la claque que se prend le héros des années après est toujours justifiée malgré le temps.

Les croix, parlons-en: c'est une très bonne idée je trouve.
Spoiler :
Une manière de bien faire comprendre que le héros est rejeté par les autres mais que lui aussi les rejette de par sa culpabilité. Quand enfin les "masques" tombent, on comprend qu'il est délivré.
Une belle fin en somme.

Un film où les émotions sont à l'honneur, prenant. Je vous les conseille, encore.
Avatar de l’utilisateur
Gally
Sensei
 
Messages: 1319
Enregistré le: 26 Sep 2013 00:14

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar guichon » 03 Juin 2017 22:43

Personnellement j’ai trouvé ce film génial.

Déjà le sujet abordé est assez couillu, y’en a pas des masses qui osent s’attaquer à un truc aussi grave que l’handicap et le harcèlement, mais en plus c’est fait avec beaucoup de justesse. Il aurait été facile de tomber dans un truc du genre « oh les méchants qui martyrisent la pauvre petite malentendante », mais c’est beaucoup mieux foutu que ça. Chacun a ses raisons et ses défauts. Le mec (j’ai oublié son nom…) est un méga enfoiré, en tout cas au début, mais il n’est pas vraiment méchant. Il est un-peu con et ne se rend pas vraiment compte. Le reste de la classe bien pensante n’est finalement pas mieux, tout le monde est complice dans cette histoire.
La deuxième partie, qui dure 80% du film en fait, est une quête de rédemption du mec, qui va se heurter à la complexité des sentiments humains (oui, c’est beau).

Bref, cet animé est magnifique, j’ai eu envie de pleurer tout le long. Aucun personnage n’est manichéen, on a envie de leur mettre des baffes à tous (même Nishiyama des fois) et pourtant ils sont super attachants et dépeignent bien toute la complexité des réactions humaines face à des situations et des gens inhabituels.

Seul point négatif : c’est un-peu mou, si votre truc c’est les explosions et les gunfights, vous risquez une légère déception. Mais si vous êtes un être humain qui arrive à ressentir quelques émotions de temps en temps, alors on s’en tape du rythme et on se laisse entrainer dans cette belle histoire.

Un vrai grand film d’animation, que j'ai trouvé mailleur que Your Name sur quasiment tous les points. Et en plus c’est super beau.

Spoiler sur :
J’étais tellement mal pour elle quand elle lui déclare sa flamme et qu’il comprend pas. Elle est méga attachante cette fille, on a juste envie de lui faire un gros calin
Avatar de l’utilisateur
guichon
 
Messages: 2
Enregistré le: 03 Juin 2017 22:31

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar Matchoss » 05 Juin 2017 15:50

J'avais lu le manga il y a 2-3 ans. Je savais dans quoi je me lançais. Et c'est peut-être ce qui m'a un peu dérangé dans mon appréciation du film.

Du point de vue technique, il n'y a rien à redire, c'est beau, dynamique et une musique qui soutient plutôt bien le tout.

Ce qui me dérange le plus, ce doit être le rythme. Pour adapter, ils ont du condensé l'histoire. Du coup, tous les événements s’enchaînent vite. On a pas de temps mort comme dans le manga pour voir le quotidien de nos héros et leur difficulté. On a peu de temps pour s'attacher aux personnages secondaires et comprendre leur motivation. Le moment le plus révélateur de ce problème est sans doute
Spoiler sur :
la dispute sur le pont. Sur la fin, on nous fait comprendre que c'était une dispute très importante. Or, on a du mal à comprendre son impact sur le moment car on a pas développer les relations entre les persos. Du coup, le geste de Shouko à la fin perd en cohérence. Pourquoi en arriver à cela pour une dispute qui semble futile?. Dans le manga, cela passe très bien car le petit groupe à un but commun mais qui n'a pas été reprise dans le film. De ce fait, on voit tout de suite la gravité de la dispute et on comprend les motivations de Shouko.

Après, ce rythme permet aussi de ne pas s'ennuyer et de ne pas trop s'attarder sur les petits soucis que peut avoir le scénario.
Cela reste dommage car c'était vraiment la relation entre les personnages et leur recherche de compréhension mutuelle qui faisait la force du manga. Je suis déçu de ne pas voir plus la mère de Shouko et de ne pas voir à quel point le prof de primaire est complice de la situation.

Sinon, au niveau histoire, j'ai le même soucis qu'avec le manga. Je ne comprends pas Shouko. Ici, c'est même un peu plus accentué par le fait que son personnage n'est pas développé autrement que par les actions de Shouya. Elle est passive et ça m'énerve. Qu'est-ce qui l'attire chez Shoya? Que veut-elle faire dans l'avis? Qu'est-ce qu'elle aime à part donner du pain au canard? Aucune idée. Si on ajoute à ça, que tous les problèmes viennent majoritairement d'un problème de communication, ça me fait grincer des dents. Les couples tragiques qui se blessent l'un l'autre en se rapprochant, c'est pas trop mon truc. Pourquoi chercher à se faire du mal? Je comprends l'idée de rédemption du héro, mais celle de Shouko...

J'ai était assez négatif, mais ça reste un bon film, même si des aspects m'ont fortement dérangés. Sa force, c'est ses thèmes principaux (le bizutage, l'handicap,rédemption, malaise ado...) qui sont originaux et les idées assez nombreuses autour de celui-ci. Il arrachera quelques larmes avec ses moments forts. Par contre, les personnages secondaires manque cruellement de développement. La relation des deux héros me parait trop artificielle pour vraiment les encourager et croire en leur histoire.

PS : je préfère largement Your name, au moins les deux héros cherchent à comprendre l'autre et pas à utiliser l'autre pour effacer leur regret.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Ami d'Animeka
 
Messages: 508
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar guichon » 08 Juin 2017 23:09

Je comprends ton avis même si j’ai pas du tout ressentit le film comme ça. C’est peut-être le fait d’avoir lu le manga qui fait que tu peux être déçu de l’adaptation (je suis en train de le lire actuellement, c’est vrai qu’on prend plus le temps de construire tous les personnages, c’est comme les adaptations de romans en film, on est toujours déçu).

Après, je trouve que l’incompréhension entre les personnages et les réactions inexplicables font aussi l’originalité de ce film. On a pas besoin de tout savoir, j’ai jamais été fan des films qui veulent absolument tout expliquer. On voit qu’ils ont tous leurs problèmes, on voit que Shouko souffre... Même si j’avoue que des fois on a envie de la secouer (comme à peu près tous les personnages du film^^). Personnellement j’ai trouvé que ça rendait les persos très réalistes.

Se que j’ai trouvé appréciable c’est que ce film n’est pas se qu’on s’attend à voir, c’est original du début à la fin. Bon, dans les grandes lignes hein, c’est pas non plus un truc visionnaire qui va révolutionner le genre, y’a toujours quelques clichés( le gars un-peu badass qui sauve la jolie fille fragile…). Mais c’est ça qui fait que je lui porte une tendresse particulière et que je l’ai préféré à Your Name, qui es certes très sympathique mais franchement pas original.

Après, chacun son truc, paix et amour :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
guichon
 
Messages: 2
Enregistré le: 03 Juin 2017 22:31

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar Angry Waifu » 28 Juin 2017 01:23

Manga lu et film vu. Rapidement, manga original mais qui me laisse sur ma faim, et film un peu décevant. Après, c'est pas étonnant avec 6-7 tomes adaptés en 2h de film, mais même avec ça pris en compte je ne suis pas d'accord avec nombre des coupes et ajouts par rapport au manga.

Les deux supports ont un défaut global commun (car lié à l'histoire en elle-même) qui explique tous les petits défauts : les personnages n'agissent que dans l'intérêt de l'intrigue.

Avec ça en tête, on comprends mieux tous les choix étranges et comportements bizarres des personnages. C'est encore plus accentué dans le film qui a en plus du couper beaucoup d'explications.
Image
Avatar de l’utilisateur
Angry Waifu
Habitué
 
Messages: 264
Enregistré le: 29 Déc 2014 01:03

Re: Eiga Koe no Katachi- A silent voice

Messagepar Jad » 02 Juil 2017 10:17

J'ai plutot aime ce film malgre ses defauts.
Son plus gros point fort est qu'il aborde un sujet assez delicat de maniere relativement juste meme si on a souvent envie de mettre des baffes a chacun des persos...
Le 1er a qui on a envie de mettre des baffes (en tout cas moi) c'est le prof...
Spoiler sur :
Le gars ne s'enerve que lorsqu'il apprend que l'heroine a perdu de l'audition alors qu'il voit continuellement les autres eleves l'emmerder

Juste a vomir.
Je lis que le film coupe des moments du manga. Je ne l'ai pas lu perso mais j'ai trouve que 2h10 de film, c'est long. Alors peut etre que certains passages choisis pour etre adaptes n'ont pas ete les bons, mais j'ai trouve les relations entre les persos un peu longues a se mettre en place et les etats d'ame de chacun un peu gnangnan au bout d'un moment.
Le film aborde pourtant assez bien l'isolement que peut ressentir qqun qui n'entend pas au milieu de personnes qui entendent.

D'ailleurs, au Japon il n'y a pas de classes pour malentendants?
Je me pose la question car il me semble qu'en France c'est le cas. Losrque j'etais en primaire (ouhlala ca fait loin) nous avions une fois par semaine une classe de malentendants qui passaient la journee et les cours avec nous. J'avais trouve a l'epoque l'initiative plutot bonne meme si nous avions du mal a nous melanger... Avec recul je me dis que nous aurions pu aller un peu plus loin en nous donnant quelques notions de langage des signes, ce qui aurait pu nous aider a nous melanger et peut etre creer plus de connection. Bref je raconte ma vie et tout le monde s'en fou mais je me posais la question ci dessus du coup ^^
Avatar de l’utilisateur
Jad
Senpai
 
Messages: 952
Enregistré le: 13 Nov 2014 11:55


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Silentch et 4 invités