Blame!

Blame!

Messagepar Jad » 04 Juin 2017 12:47



Synopsis Animeka (qui n'apparait pas sur la fiche mais provenant de l'article sur les series de 2017): peut-être dans le futur, peut-être sur terre.", ainsi débute l'histoire.
Les héros évoluent dans une ville composée de milliers d'étages, et qui ne cesse de s'accroître. Ils doivent éviter toutes sortes de créatures, comme les Sauvegardes, qui sont aux ordres du gouvernement, ou les Silicates, des monstres mi-hommes mi-robots.


Vu ce film sur Netflix. C'est une adaptation, je crois, du 1er manga de Nihei, l'auteur de Sidonia no Kishi. On y retrouve d'ailleurs un chara design assez proche. J'ai pour ma part passe un bon moment devant le film, c'est bien rythme et on y retrouve des themes proches de ceux de Sidonia, a savoir que nous sommes dans le futur et que l'humanite est plus ou moins exterminee.

Graphiquement on reprend de la 3D a la Sidonia, avec un peu plus de budget, du coup ca passe un peu mieux, meme si certaines scenes restent un peu trop saccadees.

Apres il est diffficile de bcp travailler les perso en 1h45 et j'imagine que le manga a ete un peu rushe. D'ailleurs la fin laisse un petit gout d'inacheve mais je ne sais pas si le manga se finit de la meme facon.

Bref je conseille malgre tout car on s'y ennuie pas et je pense que c'est une bonne intro a l'univers de Nihei pour ceux qui hesitent encore a se lancer dans Sidonia ^^
Avatar de l’utilisateur
Jad
Senpai
 
Messages: 903
Enregistré le: 13 Nov 2014 11:55

Re: Blame!

Messagepar Gally » 05 Juin 2017 15:01

Je suis du même avis que toi Jad et je rajouterai que ce que l'on ressent le moins par rapport au manga c'est ce côté soporifique (mais pas forcément mauvais) lent qui donne un côté onirique façon cyberpunk.
Avatar de l’utilisateur
Gally
Sensei
 
Messages: 1298
Enregistré le: 26 Sep 2013 00:14

Re: Blame!

Messagepar Matchoss » 08 Juin 2017 09:32

Cette fin est tout de même très décevante. Si on fait le bilan du film, on constate qu'on en apprend très peu sur l'univers et les origines de celui-ci. Il n'y a pas non plus de progression véritable des personnages ni même de l'intrigue. On se retrouve au même point. La réflexion sur le concept humanité/cyberhumanité est à peine effleuré.

Les personnages sont relativement fades. Je pense d'ailleurs que la scène d'ouverture était mauvaise et contribue fortement à cela. Pour s'attacher aux personnages, il n'aurait pas fallut débuté par le raid des jeunes, mais par montrer les difficultés de la vie au village pour pouvoir véritablement jauger leurs motivations. Une image vaut mieux que des mots. En démarrant par une scène d'action, on a pas le temps d'installer la moindre empathie avec les personnages ce qui fait que je les trouve tous interchangeables au final et plutôt creux. Faut avouer que le héros à un certain charisme, mais c'est difficile d'apprécier un personnage qui est la copie d'un Terminator sans émotion.

Après, je suis difficile, parce que ça tombe pile dans ce que j'aime la SF centrée sur la société humaine. L'humanité dépassé par ses créations est un thème tellement intéressant, mais le film ne donne pas assez. Ce que je retiens au final, c'est que c'est un bon film d'action avec un prémisse intéressant. Je n'ai pas lu le manga, j'imagine que l'univers est plus développé.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Ami d'Animeka
 
Messages: 489
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Blame!

Messagepar le gritche » 10 Juin 2017 23:25

Blame!
Une oeuvre dont je n'attendais plus d'adaptation après les mini-épisodes de jadis, mais voilà Netflix et son argent ! (Netflix qui me cache la sortie du film alors que je suis abonné, WTF ?)

Ayant commencé le manga en français pour le finir en anglais il y a des lustres, j'ai dû avoir l'impression d'être trop bête pour comprendre et recoller les morceaux à l'époque. Je me rappelle surtout que le graphisme et le découpage des deux volumes était à tomber par terre puis que Nihei s'est mis à simplifier très nettement son trait question décors à partir du 3ème volume, sans doute pour s'en sortir, mais j'avais été tellement déçu par ces grosses hachures en guise de panorama.

Blame! était un manga froid et quasiment dénuée d'humanité dans mes souvenirs (argh la tribu du film avec ces joueurs de tambourin) ! Il y avait toujours du technologique, de l'humanoïde post-humain (?), mais c'est peut-être un délire complet de ma vieille lecture, accouchant d'un gros malentendu. J'aimais ça pourtant, cette disparition de l'humain "pur" car forcément modifié à un moment ou un autre de cette histoire visiblement chaotique où tout est devenu trop grand pour être appréhendé, où des technologies dont on a oublié la raison première sont devenues des légendes ou des bâtisseurs en roue libre, etc.

J'ai retrouvé ces architectures longtemps chéries, ici magnifiées dans le film et ne souffrant au moins pas du rendu cell-shading réservé aux personnages, qui est relativement raccord et bien géré au demeurant [Berserk en cell-shading par contre...]. J'ai aimé le rendu donné au flingue de Killy, un peu moins les adversaires arachnoïdes.

Matchoss a écrit: En démarrant par une scène d'action, on a pas le temps d'installer la moindre empathie avec les personnages ce qui fait que je les trouve tous interchangeables au final et plutôt creux.


Je vois de plus en plus cette critique sur internet: on ne m'a présenté dans les formes tel perso donc je me fiche de ses dramas et de sa mort parce qu'il n'y a pas eu d'empathie, et je dis oui mais non: une fiction n'est pas obligée (genre cahier des charges, cf. le Fossoyeur qui me déçoit bien sur le sujet) de se plier à ces directives: on peut tout aussi bien se figurer l'importance de la mort d'un perso en jaugeant les réactions des autres protagonistes, et l'une des nécessités de la fiction au sens large est de nous faire déduire des choses sans devoir les détailler, et même avec un supplément d'émotions rapidement emballées si elle s'y prend adroitement. Combien il est ennuyeux de se taper le premier acte d'exposition où l'on va nous faire aimer cette famille américaine qui va devoir se ressouder face à l'impensable élément perturbateur (gros exemple cliché).

C'était une parenthèse généraliste que je ne souhaite pas particulièrement illustrer avec Blame! the movie, qui ne propose pas des personnages captivants et nous ennuie avec des 3ème couteaux pénibles (le mec qui n'accepte pas la mort de sa dulcinée)...mais quelque part on est dans Blame :) . Il me semble que les persos sont plus minimalistes dans le manga (pas d'épanchement sentimental), sauf Killy qui reste égal à lui-même: il est toutefois d'apparence plus "ado" dans le manga, mais celle du film ne me déplait pas si ce n'est la comparaison à Terminator.

Pour le scénario et la fin, on a effectivement le sentiment de voir un de ces films "échantillon d'un univers développé ailleurs": on nous met un peu tout en mode one-shot, avec une fin ouverte mais sur rien ou invitant à la (re)lecture du manga.

Je suis quand même impressionné du travail effectué sur ce manga culte. Je me demande si Biomega ne serait pas plus intéressant, si on l'adaptait en entier par contre.
Modifié en dernier par le gritche le 11 Juin 2017 14:57, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2308
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re: Blame!

Messagepar Matchoss » 11 Juin 2017 10:29

le gritche a écrit:Je vois de plus en plus cette critique sur internet: on ne m'a présenté dans les formes tel perso donc je me fiche de ses dramas et de sa mort parce qu'il n'y a pas eu d'empathie, et je dis oui mais non: une fiction n'est pas obligée (genre cahier des charges, cf. le Fossoyeur qui me déçoit bien sur le sujet) de se plier à ces directives: on peut tout aussi bien se figurer l'importance de la mort d'un perso en jaugeant les réactions des autres protagonistes, et l'une des nécessités de la fiction au sens large est de nous faire déduire des choses sans devoir les détailler, et même avec un supplément d'émotions rapidement emballées si elle s'y prend adroitement. Combien il est ennuyeux de se taper le premier acte d'exposition où l'on va nous faire aimer cette famille américaine qui va devoir se ressouder face à l'impensable élément perturbateur (gros exemple cliché).


Je suis d'accord sur le premier point, une présentation dans les formes n'est pas toujours nécessaire. Mais ici, cela m'a manqué, car justement la réaction de la communauté à la mort de trois de leurs jeunes semble traitée sur le même niveau que la perte de leur équipement. Il y a une certaine indifférence même dans leur compagnon de groupe qui ont plus l'air d'être déçu de leur échec et d'avoir peur de rentrer que de vraiment pleurer leur compagnon. Après, dans ce monde difficile, trois bouches de moins à nourrir est peut-être une bonne chose ou c'est quelque chose de courant, mais ce n'est pas très clair. Au final, cette séquence m'a laissé assez froid vis à vis des personnages qui n'ont pas l'air de faire preuve d'une grande empathie ce qui peut s'expliquer par le contexte survaviliste. Je trouve le film ambiguë sur ce point, c'est pour cela que j'aurais aimé en voir plus et en apprendre plus sur les liens qui unissent la tribu.

Il est vrai qu'une exposition peut-être vite ennuyeuse. Cependant, dans un monde SF, cela peut-être l'occasion de nous présenter l'univers particulier. J'aurais aimé voir la fameuse petite soeur de Tae par exemple. On nous présente la partie guerrière de la tribu, mais pas celle qui souffre derrière. Du coup, on a du mal à compatir et on ne voit pas suffisamment l'urgence de la situation. Bref, je fais partie de l'équipe une image vaut mieux que de long discours. Voir la petite soeur de Tae dans un lit me parlera plus que d'entendre le père répéter qu'il n'ont plus rien à manger dans 3 mois.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Ami d'Animeka
 
Messages: 489
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Blame!

Messagepar Gally » 11 Juin 2017 18:57

J'ai lu le manga il y a très longtemps et je ne l'ai pas en ma possession. Ce que je peux dire c'est qu'il ne commence déjà pas de cette manière. Là on est carrément dans l'action pure. (Pas plus mal sinon on aurait eu des plans de couloirs et un mec qui déambule pendant des lustres) J'avoue déjà avoir été étonnée par la vitesse à laquelle on s'envoie le film (pas le temps de s'attarder et dieu sait que l'auteur aime bien prendre son temps, surtout dans Blame!) Je trouve le dernier tiers brouillon et vite expédié.
Pour en revenir à l'intro, j'avoue avoir été plutôt décontenancé par le sort réservé aux trois mômes d'entrée de jeu. Puis je me suis dit " Bon de toute façon ils sont casqués, c'est un peu dur à avaler parce que ce sont des mômes donc choquant mais finalement je suis passée à la suite en me disant que je ne les connaissais pas donc je ne m'attache pas et c'est pas plus mal. Puis on comprend mieux la dangerosité de l'expédition par la suite.
Avatar de l’utilisateur
Gally
Sensei
 
Messages: 1298
Enregistré le: 26 Sep 2013 00:14

Re: Blame!

Messagepar Jad » 14 Juin 2017 09:32

Perso ca ne m'a pas du tout derange de demarrer par une scene d'action, au contraire ca met dans le bain. Sur un film d'1h45 c'est difficile de toute facon de developper tout le monde. La on comprend que les mecs sont proches et sont touches, pas besoin de faire 20 minutes d'intro dessus pour nous faire tomber la larmichette. Le rythme se pose ensuite et l'univers se devoile. Tout n'est pas parfait loin de la, a commencer par le heros charismatique mais peu verbeux (qui ressemble qd meme bcp au mec de Gantz) et le fait que la fin laisse sur sa... Faim justement.
Mais je trouve que demarrer le film de cette maniere permet direct d'avoir l'attention du spectateur. En tout cas il a eu la mienne ^^
Avatar de l’utilisateur
Jad
Senpai
 
Messages: 903
Enregistré le: 13 Nov 2014 11:55

Re: Blame!

Messagepar Silentch » 16 Juin 2017 19:50

J'ai bien aimé aussi ce film et pour moi c'est une bonne introduction à l'univers de Blame. Le manga est très bon , un des meilleurs univers post-apo , avec une véritable atmosphère oppressante. Mais c'est aussi la dernière œuvre de SF que je proposerai à lire à un ami, tellement on est largué au milieu sans aucune informations... Œuvre majeure sans doute mais trop exigeante aussi.
Là on a un film de SF avec pas mal d'action et où l'on comprend enfin pas mal de choses. Mais j’espère qu'ils ont prévus une suite parce que ça ressemble plus a une intro qu'a un stand alone.
Image
Avatar de l’utilisateur
Silentch
Visiteur
 
Messages: 28
Enregistré le: 10 Déc 2013 23:32


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités