[Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Venez réagir aux Articles et News dans les topics qui leurs sont consacrés.

[Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar JigoKu Kokoro » 11 Jan 2014 23:23

Bonjour, ^^

Comme vous avez pu le lire dans cette actu, l'équipe rédactionnelle d'Animeka vous invite à découvrir un nouvel article.

Intitulé "L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa de la vallée du vent", celui-ci vous propose d'entrer un court instant dans les pensées d'un des grands réalisateurs de films d'animation japonaise : Hayao Miyazaki. Ce dernier s'est très souvent servi de ses œuvres papier et pellicule pour transmettre sa vision et ses idées. Aussi, par l'intermédiaire de son premier grand succès au cinéma, partagez une petite partie de ses réflexions.

Vous retrouverez cet article dans notre section dédiée du site.

Cet article vous fait réagir, vous souhaitez en débattre, n'hésitez plus c'est ici. ^^
Image
Chigau, sore wa ii. Honto ni.
JigoKu Kokoro no MAL / JK Shinjin Sakka
Avatar de l’utilisateur
JigoKu Kokoro
Membre d'honneur
 
Messages: 5864
Enregistré le: 17 Juin 2013 22:19
Localisation: Ningen soto, Bakemono naka

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Undertaker » 13 Jan 2014 00:47

Sniiiffffff! Le grand Miyazaki prend sa retraite... Bien méritée, mais quand même... Quelle tristesse!
Enfin, espérons qu'il suivra de loin encore quelques projets... vu que c'est pas la première fois qu'il l'annonce sa fameuse retraite. ^^

Enfin, pour en revenir au sujet: Aaah Nausicaa... J'ai tellement pleuré devant ce film! :cry:

Pour un animé qui date de 1984, il a vraiment bien vieilli! Je pense qu'il touche toujours autant de gens aujourd'hui, enfin j'espère. ^^ Ça doit être dû à son univers unique et si particulier. De plus, ses œuvres traitent souvent de sujets difficiles, comme ici la guerre, et sont toujours accompagnées de messages forts, comme respecter la nature qui nous nourrit mais aussi respecter nos semblables!

Enfin quoi qu'il en soit, je le conseille vraiment à ceux qui ne l'ont pas encore vu!! De toute façon, si vous hésitiez encore, je pense que cet article aura achevé de vous convaincre! :wink: Moi je me contenterai de le rerereregarder!! :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Undertaker
Membre d'honneur
 
Messages: 817
Enregistré le: 28 Oct 2013 02:11
Localisation: La nièce yaoiste d'Animeka ^^

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Gally » 13 Jan 2014 02:10

Très bel article ^^

Il parait que le Maître travaillerait sur un projet manga..
Avatar de l’utilisateur
Gally
Sensei
 
Messages: 1411
Enregistré le: 26 Sep 2013 00:14

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Undertaker » 13 Jan 2014 02:35

Ça c'est une excellente nouvelle!! :confetti:
Image
Avatar de l’utilisateur
Undertaker
Membre d'honneur
 
Messages: 817
Enregistré le: 28 Oct 2013 02:11
Localisation: La nièce yaoiste d'Animeka ^^

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Yartrub » 13 Jan 2014 22:36

Une conférence intéressante relative à ce sujet : http://www.dailymotion.com/video/xq6jth ... shortfilms

Miyazaki a tenu à faire passer un message sur la guerre et l'incapacité de l'homme à vivre en harmonie avec son environnement


Je rapporte ici ce que m'a un jour raconté un auteur de littérature de SF où le cadre est souvent assez sombre, c'est plus sur la conclusion d'un récit que son point de départ qu'on peut juge de l'intention d'un auteur.

Il dut convaincre les producteurs de sa vision du film d'animation par l'intermédiaire d'un manga.

Pour un manga publié de 1982 à 1994, le présenter comme un préambule au film me semble un peu présomptueux.

De même ce serait présenter Myazaki comme uniquement un auteur d'animation, et nier sa carrière de mangaka.

Bien qu'il y ait d'autres films de Miyazaki où ces sujets sont abordés, Nausicaa de la vallée du vent est peut-être un de ceux où les messages sont les plus directs et les plus explicites.


Je trouve qu'il aurait plus clair d'expliciter ces différents sujets à ce moment de l'article, là il faut lire les développement tout au long de l'article.

Dans ce développement, il nous invite aussi à nous poser des questions sur le devenir de la Terre si l'escalade de la violence et du nucléaire prenait le dessus.

Rappelons que Miyazaki a déclaré ne pas être écologiste.

Sachons aussi s'approcher d'une œuvre pour ce qu'elle est, et pas de ce qu'elle pourrait être. Si une œuvre nous évoque quelque chose, ne prétendons pas des intentions superfétatoires à l'auteur.

Il faut rappeler qu'en 1984 la course à l'armement nucléaire était en vogue en ces temps de guerre froide entre l'URSS(Russie) et les USA). Miyazaki apporte alors une réponse à une question que les gouvernements de l'époque ne voulaient pas se poser, à savoir : "la guerre nucléaire oui mais après ?..."


La course à l'armement en 1984, si je ne m'abuse, ça commençait à s'épuiser depuis le temps. Et puis les récits post-apocalytpiques n'ont vraiment pas attendus Myazaki. Ça me fait de la peine de voir une telle approximation comme si l'auteur de cet article voulait remplir la page, alors qu'il n'y a vraiment pas besoin !

Afin de rendre son personnage plus humain et moins parfait, Mizazaki a pris le soin de "salir" sa belle princesse.


La perfection de l'homme me semble plus une notion occidentale qu'une préoccupation d'un japonais, en tout cas vu de cette façon.

Même si la scène évoquée n'est pas gratuite dans la construction du film, présentée de cette façon me semble un poil trop naïf.

Nausicaa de la vallée du vent n'est pas le seul long métrage d'animation dans lequel Miyazaki s'est permis de faire passer ses idéaux. En effet, après cette année 1984, d'autres réalisations suivront et contiendront elles aussi des notions d'écologie et anti-militaire.

La liste de ce paragraphe parait bien définitive, alors qu'on été oubliés au moins :
- Mon voisin Totoro : Admirable conte à propos de l'harmonie avec la nature, ainsi que de l'aveuglement de l'adulte (les auteurs des guerres), et par extension l'ouverture d'esprit que peuvent avoir les enfants.
- Le Voyage de Chihiro : Peut-être plus subtil, mais beaucoup plus percutant dans le discours proche de la nature, et contre une guerre moins militaire mais plus pernicieuse, celle de la pollution et l'urbanisation (sur la nature). Pour ceux qui aurait oublié, répondez à la question "Qui est Haku ?" et "Pourquoi est-il prisonnier de Yubaba ?"

Et puis je trouve les descriptions des films bien réductrices :
- Le Chateau dans le ciel : Comment ne pas évoquer l'abandon de la technologie du peuple ancien pour aller vers l'harmonie avec la nature ?
- Princesse Mononoke : La folie des hommes est plutôt une épidémie qui contamine la nature, la nature est toujours là est n'est pas un adversaire.


J'ai apprécié cet article, il est toujours trop rare de voir des articles qui s'aventure plus que dans le simple commentaire, je ne partage juste pas certains partis pris, qui je trouve sont des surinterprétations des volontés de l'auteur (si l'article se repose sur des éléments biographiques de l'auteur que je ne connais pas, je serais ravis de les connaitre).
Philippe Jeammet a écrit:L'être humain peut avoir peur de ce qu'il désire le plus et faire le contraire de ce qui le rendrait heureux par peur du risque de la déception
Avatar de l’utilisateur
Yartrub
Membre d'honneur
 
Messages: 2303
Enregistré le: 17 Aoû 2009 14:06

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Gally » 13 Jan 2014 23:26

Yartrub a écrit:répondez à la question "Qui est Haku ?" et "Pourquoi est-il prisonnier de Yubaba ?"



Spoiler :
C'est l'esprit de la rivière Kohaku.
Ensuite, me souvient plus trop. Me semble qu'il relatte la rivière disparue et des immeubles construits à la place.
Du coup, contraint de quitter son environnement il aurait rejoint Yubaba et signé un contrat avec elle, cette dernière lui faisant faire des boulots peu recommandables..

J'ai bon? :mrgreen:

ça donne une idée dans la rubrique jeux.. :idea:
Avatar de l’utilisateur
Gally
Sensei
 
Messages: 1411
Enregistré le: 26 Sep 2013 00:14

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar JigoKu Kokoro » 14 Jan 2014 00:03

Yartrub a écrit:Pour un manga publié de 1982 à 1994, le présenter comme un préambule au film me semble un peu présomptueux.
De même ce serait présenter Myazaki comme uniquement un auteur d'animation, et nier sa carrière de mangaka.


La réalisation du manga à été une des conditions pour la mise en œuvre du film. Sa carrière de mangaka n'est pas nié, elle n'est pas développé car il n'en n'est pas question dans cet article. Le sujet est centré sur son film d'animation Nausicaa et les idées qui y sont attachées. ^^

Yartrub a écrit:Je trouve qu'il aurait plus clair d'expliciter ces différents sujets à ce moment de l'article, là il faut lire les développement tout au long de l'article.


C'est un choix de construction personnel ^^ , volontairement monté de manière a suscité la curiosité et poussé le lecteur à allez jusqu'au bout (ce que tu as fait d'ailleurs ^^)

Yartrub a écrit:Rappelons que Miyazaki a déclaré ne pas être écologiste.
Sachons aussi s'approcher d'une œuvre pour ce qu'elle est, et pas de ce qu'elle pourrait être. Si une œuvre nous évoque quelque chose, ne prétendons pas des intentions superfétatoires à l'auteur.


Ne pas être écologiste, ne veux pas forcément dire que l'on n'y pense pas. Lorsque tu trie tes déchets c'est de l'écologie, cela n'en fait pas de toi un militant. Émettre des idées et créer des histoires ayant des éléments qui en parle ne fait de toi un militant. Si les thèmes et les idées n'avaient pas été relativement récurrent dans ses réalisations, cela n'aurait pas été mis en avant. ^^

Yartrub a écrit:La course à l'armement en 1984, si je ne m'abuse, ça commençait à s'épuiser depuis le temps. Et puis les récits post-apocalytpiques n'ont vraiment pas attendus Myazaki. Ça me fait de la peine de voir une telle approximation comme si l'auteur de cet article voulait remplir la page, alors qu'il n'y a vraiment pas besoin !


La guerre froide ne s'est terminé que 5 années plus tard soit en 1989, il y a eu tout de même 37 ans de passif qu'a vécu Miyazaki. Il est aussi de la génération qui a connu les années après guerre sous la tutelle des Etats-Unis. La capitulation du Japon en 1945, les conséquences des bombardements d'Hiroshima et Nagasaki,... L'escalade Nucléaire qu'il y a eu n'a effectivement pas inspiré qu'un seul auteur, prétendre le contraire serait absurde, mais le contexte dans lequel cette histoire à vu le jour méritait d'être cité. Un simple placement dans le passé pour les personnes qui l'ignoraient, tout comme certaines jeunes générations... ^^

Yartrub a écrit:La perfection de l'homme me semble plus une notion occidentale qu'une préoccupation d'un japonais, en tout cas vu de cette façon.
Même si la scène évoquée n'est pas gratuite dans la construction du film, présentée de cette façon me semble un poil trop naïf.


Tout à fait d'accord sur le principe de morale différente. Mais il était important de signaler ce passage, Le personnage à un comportement plus qu'exemplaire tout au long du film, altruisme, intègre, etc... Tranché la morale de ce personnage "parfait" par un acte violent et meurtrier sous la colère est une notion qui à le mérite de ramener ce symbole à son origine humaine. Tu l'as dit toi même la scène n'est pas gratuite et donc à quoi peut elle servir sinon dans ce but (quid de son rappel au cours d'un dialogue un peu plus tard dans le film) ^^


Yartrub a écrit:La liste de ce paragraphe parait bien définitive, alors qu'on été oubliés au moins : (...)
est n'est pas un adversaire.


Le choix des œuvres citées c'est fait au grès des envie de l'auteur. Son choix personnel de proposés quelques noms de films et de n'en faire qu'une description succincte (l'article ne traite pas de ces œuvres là et on ne peut pas toujours tout justifier) est la volonté de titiller la curiosité des lecteurs. Les pousser à les découvrir par eux-mêmes et les apprécier un peu au-delà de la simple histoire qu'elles racontent. ^^

Yartrub a écrit:J'ai apprécié cet article, il est toujours trop rare de voir des articles qui s'aventure plus que dans le simple commentaire, je ne partage juste pas certains partis pris, qui je trouve sont des surinterprétations des volontés de l'auteur (si l'article se repose sur des éléments biographiques de l'auteur que je ne connais pas, je serais ravis de les connaitre).

Merci ^^
Il est toujours difficile de contenter tous le monde ^^ surtout lorsque le public en face est de génération différentes et d'un niveau d’exigence parfois élevée. Les idées de l'auteur issus de cette réalisations n'en ressortent qu'après avoir vu d'autres œuvres où ces sujets étaient traités et mis en avant. Toutes ces histoires ont bien souvent en commun ces thèmes (guerre, environnement, place de l'homme, évolution,...) et c'est par ce constat que le choix c'est porté sur la première qui traitait de manière franche et directe ces idées.
Si tu souhaite connaître l'auteur naïf de ce petit article c'est moi ^^ (comme c'est marqué en fin d'article)
Image
Chigau, sore wa ii. Honto ni.
JigoKu Kokoro no MAL / JK Shinjin Sakka
Avatar de l’utilisateur
JigoKu Kokoro
Membre d'honneur
 
Messages: 5864
Enregistré le: 17 Juin 2013 22:19
Localisation: Ningen soto, Bakemono naka

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Yartrub » 14 Jan 2014 00:32

Gally a écrit:
Yartrub a écrit:répondez à la question "Qui est Haku ?" et "Pourquoi est-il prisonnier de Yubaba ?"



Spoiler :
C'est l'esprit de la rivière Kohaku.
Ensuite, me souvient plus trop. Me semble qu'il relatte la rivière disparue et des immeubles construits à la place.
Du coup, contraint de quitter son environnement il aurait rejoint Yubaba et signé un contrat avec elle, cette dernière lui faisant faire des boulots peu recommandables..

J'ai bon? :mrgreen:

ça donne une idée dans la rubrique jeux.. :idea:


Pas exactement, et du coup tu gommes quelques subtilités de la situation écologique.

Spoiler :
Haku n'est pas Kohaku, il y a un "ko" en moins, exactement le même mécanisme qui a permis à Chihiro d'avoir son nom de servante.

Même si Yubaba est l'auteure de cette altération du nom, et donc de la transformation de la personne (ne pas oublier la grande importance du nom dans cette culture de l'est), la situation du personnage laisse penser que Yubaba n'est qu'un instrument permettant matérialisation de la vérité.

La rivière Kohaku a disparu, remplacée par des immeubles, au minimum l'esprit de la rivière est en errance. Suite à la disparition de la rivière, peu de personne connait cette rivière, et donc naturellement dédie ses pensées à elle. Même si la religion japonaise et notamment shintoïste n'est pas une de mes spécialités, il m'apparait comme une conséquence naturelle que l'existence d'une divinité dont personne ne pense est voué à l'oubli, voir à la disparition en tant que telle.

Haku est l'esprit oublié de la rivière Kohaku en raison de l'urbanisation ayant entrainé sa disparition. Notons que Chihiro se rappelant la rivière Kohaku permet à Haku de retrouver son état d'origine. On peut voir ce passage comme une absence de la condamnation de l'urbanisation, tant que la mémoire n'oublie pas les choses importantes.

De même que Chihiro est oubliée par ses parents qui sont des porcs mangeant à la boutique dédiée aux divinités en visite en ces lieux, d'où leur transformation en véritables porcs.




Si tu souhaite connaître l'auteur naïf de ce petit article c'est moi

Je sais que c'est toi, mon petit cœur des enfers glacés...
Philippe Jeammet a écrit:L'être humain peut avoir peur de ce qu'il désire le plus et faire le contraire de ce qui le rendrait heureux par peur du risque de la déception
Avatar de l’utilisateur
Yartrub
Membre d'honneur
 
Messages: 2303
Enregistré le: 17 Aoû 2009 14:06

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Gally » 15 Jan 2014 00:34

Effectivement
Merci pour ces précisions c'est vraiment très intéressant.
Avatar de l’utilisateur
Gally
Sensei
 
Messages: 1411
Enregistré le: 26 Sep 2013 00:14

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar Yartrub » 17 Jan 2014 23:54

La scène de l'esprit putride est du même genre, même si un peu moins alambiqué.
Philippe Jeammet a écrit:L'être humain peut avoir peur de ce qu'il désire le plus et faire le contraire de ce qui le rendrait heureux par peur du risque de la déception
Avatar de l’utilisateur
Yartrub
Membre d'honneur
 
Messages: 2303
Enregistré le: 17 Aoû 2009 14:06

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar wagram » 18 Jan 2014 15:48

tiens jigoku je pense que la derniere emission de Mauvais Genre (France Culture) t'interessera
http://www.franceculture.fr/emission-mauvais-genres-le-zero-et-la-folie-miyazaki-maruo-kon-kaneko-2014-01-11

le sujet lui meme commence vers 31:00, bonne ecoute !
Avatar de l’utilisateur
wagram
Sensei
 
Messages: 1597
Enregistré le: 06 Fév 2009 18:00
Localisation: Sakamoto is back (and he's a boy) !

Re: [Article] L'humanité vue par Hayao Miyazaki : Nausicaa...

Messagepar JigoKu Kokoro » 18 Jan 2014 19:05

Domo arigato ^^

Effectivement extrêmement intéressant et finalement assez proche de l'idée que je me suis fait sur ce réalisateur à travers ses œuvres et certaines lectures d'articles sur lui. Je le recommande donc à tout les passionnées qui souhaite en savoir un peu plus sur la relation qu'il y a entre Miyazaki et son travail d'auteur, dessinateur, réalisateur. ^^
Image
Chigau, sore wa ii. Honto ni.
JigoKu Kokoro no MAL / JK Shinjin Sakka
Avatar de l’utilisateur
JigoKu Kokoro
Membre d'honneur
 
Messages: 5864
Enregistré le: 17 Juin 2013 22:19
Localisation: Ningen soto, Bakemono naka


Retourner vers Réactions aux Articles et News

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron