[Article] Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Venez réagir aux Articles et News dans les topics qui leurs sont consacrés.

[Article] Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 03 Juin 2010 19:23

Image


Ce sujet a pour vocation de disserter sur l'article visible ici.

Oyez, oyez braves gens !


Que vous soyez de simples chalands attirés par la lumière

Ou de véritables connaisseurs assumant le titre de pervers,

Venez étaler ici‑bas votre prose

Et défendre votre noble cause,

Qu'elle soit dévouée à la vertu

Ou consacrée à l'admiration de nus.
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Syaoran » 05 Juin 2010 17:43

Bon pour moi l'univers était loin d'être méconnu mais en tout cas très bon boulot. Je pense que peu de gens pouvaient être capable de sortir un article aussi complet sur le sujet.

Bref, excellent !! :D

Et vive le hentai !!

Ah j'ai oublié: j'applaudis pas les éditeurs qui ont refusé de répondre aux mails de Porco. Les mecs éditent du hentai mais ont peur d'en parler... super éthique, en gros ils veulent rester dans l'ombre ... du grand n'importe quoi
Image


Toutes les news concernant l'animation sur notre Facebook
Avatar de l’utilisateur
Syaoran
Rédacteur de fiches
 
Messages: 7761
Enregistré le: 16 Oct 2006 17:31
Localisation: Attention!! Cet homme est un Yotsuba Addict!!

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 05 Juin 2010 17:51

Comme le dit Kenaron, ne pas être doué partout donne la raison d'être d'une équipe... je ne suis qu'un humble rédacteur bien aidé par un autre connaisseur (Napalmitos), une chef news patiente et compétente (Karore), un bon correcteur et de bons conseils comme ceux que tu m'as donné Syaoran !
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar wagram » 05 Juin 2010 18:13

C'est exhaustif, bien ecrit et surtout avec un ton assez neutre et double d'une pointe comique qui rend la lecture aisee pour un sujet ou les avis sont souvent tranches (je n'ai vu que urotsukidouji par exemple dans ta liste et je ne cherche pas a en voir d'autres pour etre franc et honnete).

En tout cas c'est un genre qui doit donner une bonne idee des aspects caches (ou pas) de la culture et mentalite nippone (la relation au sexe etant toujours revelatrice des gens et des peuples).

Beau travail :wink:
Avatar de l’utilisateur
wagram
Sensei
 
Messages: 1597
Enregistré le: 06 Fév 2009 18:00
Localisation: Sakamoto is back (and he's a boy) !

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 05 Juin 2010 18:42

Merci mon cher wagram, tu ne peux pas savoir à quel point il est difficile de toujours rester neutre (je n'y suis d'ailleurs pas arrivé...), le moment le plus difficile étant la partie réservée aux hentai de type gore et extrême : ils m'est souvent très difficile de les regarder car je suis un être très sensible... si si ! Et mon avis sur ce genre de production est très sévère.
J'espère d'ailleurs pouvoir un jour établir une classification dans les hentai que nous recensons afin que chacun puisse avoir une idée de ce à quoi il doit s'attendre en regardant l'anime en question.
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar -kimi- » 05 Juin 2010 18:54

Sympa comme article les gens qui en regardent aléatoirement peuvent s'en inspirer :) *sifflote*
Avatar de l’utilisateur
-kimi-
Ami d'Animeka
 
Messages: 521
Enregistré le: 07 Jan 2009 21:08
Localisation: Հայկ Otaku des plages !

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 05 Juin 2010 19:12

Dans quel sens tu entends ça -kimi- ? vas y qu'on rigole (mais attention à la teneur de tes propos ! ^^)
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Messagepar le gritche » 06 Juin 2010 10:57

Merci Porco ! je me sens chez moi ici ;)

Quelques trucs à rajouter:

- Les hentai me semblent très largement adaptés d'eroge ou de doujins hentai. On retrouve beaucoup (de plus en plus ?) la mention "The animation" pour faire le distinguo entre les deux formats. Je suppose que la mention d'adaptation est comme une caution de succès censée attirer les clients et les connaisseurs du jeu originel, mais ce que dit Porco sur les réalisateurs récupérant leurs propres oeuvres m'intéresse.

- Erotique/porno:

J'ai l'impression que plus on remonte dans le passé, plus on était dans l'érotique au sens TV du terme, la caméra ne montrant pas directement l'acte sexuel. Est-ce vrai ? En tout cas, on trouve encore aujourd'hui des anime estampillés hentai avec actes sexuels minimum ou non filmés, peut-être à destination de ceux qui préfèrent l'intrigue (ahah), ou des couples timides. Je trouve au contraire naturel qu'un hentai comprenne de vraies scènes d'ébats durant plus de 20 secondes.

- La censure:
Spoiler :
il existe cette loi concernant le poil pubien que "l'on ne saurait voir", mais je ne sais pas si elle a été abrogé. Il n'est pas rare de voir dans le porno jap des anus épilés alors que les vagins sont sous mosaïques. On pourrait épil...oguer longtemps sur l' 'hypocrisie et du ridicule de tout ça. Bonjour le viol tentaculaire: autant flouter tout l'écran ou rien du tout non ? Ben c'est pas si simple: je trouve qu'on peut s'habituer à la mosaïque fine et lui trouver un charme suggestif, parfois salutaire quand la représentation anatomique des sexes est aussi sommaire/décevante qu'avec les productions milky (je crois que c'est eux: mal animé, couleurs moches, corps simples et artificiels etc). Tout le monde n'est pas Ringetsu ;)


- On s'éloigne mais il y le hentai 3D: pas mal de vieux trucs glauques se passent dans des vaisseaux spatiaux envahis par des alien lubriques. Autrement, le grande référence est surement la série des Umemaro.

- La reconnaissance des artistes: urotsukidoji a l'air d'un truc vraiment culte (pas mon genre), mais y-a-t-il des studios ou des anime hentai connaissant une renommée dépassant le cadre des amateurs ? Je dis ça parce qu'en matière de doujin, plein d'artistes ou de studios sont loués, en tout cas par les fans. Faut dire que leur travail est d'une qualité supérieure. Sora no Iro, Mizu no Iro est chara-designé par Tony Taka et on sent la qualité. Oui tiens, il y a la renommée de Bible Black, tributaire je pense d'une réalisation et d'un chara-design aux proportions soignées moins typées mangas qui ont du séduire les néophytes étrangers (à propos dans le dub FR il y a Yann Pichon, excellent doubleur de Spike par exemple: bref fuyez !).

- Porno VS hentai: j'ai déjà entendu des gens dire que le hentai ne se prêtait pas décemment à l'onanisme alors que le porno si. Le hentai est alors assimilé à une caverne d' Alibaba qui vaut pour ses curiosités et sa bizarrerie transgressive, quand il n'est pas un pur objet de dérision. Une vision réductrice et volontiers hypocrite des choses.

- Comme avec les jeux video il doit y avoir des polémiques tarte à la crème sur l'influence des médias sur le comportement des faibles et autres asociaux. Vont-il s'imaginer que le viol est une porte d'entrée naturelle à la sexualité ? D'autant que le comportement féminin des japonaises est très équivoque, tournant fréquemment sur le simulacre de viol. Là encore j'aimerais en savoir plus. Le plus important à mon sens est d'être capable de recul à propos des médias, de résumer, commenter, théoriser les expériences que l'on en retire.
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2395
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re:

Messagepar Porcorosso34 » 06 Juin 2010 12:15

le gritche a écrit:- Les hentai me semblent très largement adaptés d'eroge ou de doujins hentai. On retrouve beaucoup (de plus en plus ?) la mention "The animation" pour faire le distinguo entre les deux formats. Je suppose que la mention d'adaptation est comme une caution de succès censée attirer les clients et les connaisseurs du jeu originel, mais ce que dit Porco sur les réalisateurs récupérant leurs propres oeuvres m'intéresse.

C'est en effet assez hallucinant de voir le nombre d'adaptations d'eroge, comme je le mentionne (sans le souligner assez, il est vrai), il y a des studios spécialisés dans ce genre de production : c'est devenu comme une sorte d'étude marketing : on fait un jeu (pour pas cher souvent) et si ça se vend bien on en fait un anime.

le gritche a écrit:J'ai l'impression que plus on remonte dans le passé, plus on était dans l'érotique au sens TV du terme, la caméra ne montrant pas directement l'acte sexuel. Est-ce vrai ?

En partie : je crois surtout qu'il y avait moins de détails, du fait d'une moindre qualité. Par contre peut etre est-ce par peur d'une censure, les créateurs n'osaient pas mettre en scène certaines déviances sexuelles. Néanmoins le gore, les bebêtes à tentacules étaient déjà là ! Quant à ta remarque sur la production actuelle : étant plus importante qu'aux prémices du genre, il est évident que l'on en trouve pour tous les gouts !

En ce qui concerne la censure : ben, c'est un peu le flou total et c'est en fonction des pays. Les studios produisent toujours une version "uncensored", puis adaptent en fonction de la législation locale (pour peu que celle-ci autorise la distribution de ce genre d'œuvre sur son territoire !). C'est un point intéressant que tu soulèves et que je n'ai pas abordé dans mon article !

le gritche a écrit:On s'éloigne mais il y le hentai 3D: pas mal de vieux trucs glauques se passent dans des vaisseaux spatiaux envahis par des aliens lubriques. Autrement, la grande référence est surement la série des Umemaro.

Vade retro satanas (hehehehe,en fait j'aime pas ça !). Oui, c'est de l'animation, oui c'est du sexe, mais je n'ai pas inclus de paragraphe concernant les différents types d'animation : ce n'est pas une caractéristique propre au genre.

le gritche a écrit:Porno VS hentai: j'ai déjà entendu des gens dire que le hentai ne se prêtait pas décemment à l'onanisme alors que le porno si.

Je pense que chacun aborde la chose de la façon qui lui plait. Peut-être est-ce parce que je suis un familier du genre, mais je pense que le hentai a l'avantage d'être parfois excitant, amusant et parfois déroutant (pour ne pas dire dégoutant). Je trouve (avis très personnel) qu'à travers le hentai on a plus facilement accès à certaines déviances ou pratiques qu'avec le porno : on a donc plus de facilité à trouver le petit truc qui nous fera tripper... bien loin de tous ces films pornos standardisés !

le gritche a écrit:Comme avec les jeux video il doit y avoir des polémiques tarte à la crème sur l'influence des médias sur le comportement des faibles et autres asociaux. Vont-il s'imaginer que le viol est une porte d'entrée naturelle à la sexualité ? D'autant que le comportement féminin des japonaises est très équivoque, tournant fréquemment sur le simulacre de viol. Là encore j'aimerais en savoir plus. Le plus important à mon sens est d'être capable de recul à propos des médias, de résumer, commenter, théoriser les expériences que l'on en retire.

J'ai une amie prof qui a lu mon article et m'a dit être atterrée parce qu'elle y a vu. Après quelques échanges d'opinions, elle a conclut qu'elle espérait que ce que les gens voyaient dans le hentai leur permettait d'assouvir des pulsions au lieu de les inciter à passer à l'acte. On n'a pas attendu les premiers anime hentai pour découvrir les violeurs, pédophiles et autres détraqués sexuels. Ce genre est plus un mirroir de la société et ses déviances qu'une incitation au délit.
De toute manière, c'est bien souvent l'absence de dialogue qui est à l'origine des problèmes. La sexualité, c'est important, il faut en parler et pas à mots couverts. Le sexe c'est à mon avis, où on veut, quand on peut et comme on aime.
Il faut dire que hentai (comme le porno) est un divertissement, une façon qu'ont certaines personnes de "se défouler", mais ne correspond pas forcement à la réalité. Chacun ensuite fera évoluer sa sexualité en fonction de ses penchants et en fonction des partenaires qu'il va trouver.
Perso, je n'ai jamais eu de relation avec une japonaise, alors ...
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Gogeta » 06 Juin 2010 12:52

Bonjour à tous,

Étant donné que toutes ces fiches sont destinées à un public avertis, on vous rappelle qu'elles sont non visibles par défaut au public. Pour accéder au listing des animes de cette catégorie, rendez-vous, soit dans la partie bonus du menu de navigation située à gauche ou cliquez sur "mode restreint" en haut de la page. Ensuite il vous suffit de cliquer sur le bouton "j'ai plus de 18 ans". Vous aurez ainsi accès aux animés généralement réservés à un public spécifique (Hentaï et Gore).

Syaoran : "Mais que vois je c'est un oiseau ? Non... c'est un avion ?... non c'est... Captain Nimue !!"
Avatar de l’utilisateur
Gogeta
Membre d'honneur
 
Messages: 4654
Enregistré le: 20 Jan 2004 01:00
Localisation: Le Guerrier Ultime !!!

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar le gritche » 06 Juin 2010 13:53

Merci Porco pour tes réponses :)

J'en ajouterais bien une couche mais je suis fatigué.

...

- Je déplore le désert du yaoi, alors qu'en manga c'est le triomphe par chez nous. Je crois qu'il y a eu des lois d'interdiction au Japon et en Corée ? Ne reste qu'une poignée d'anime dont Boku no Piko, c'est triste, parce que pour moi le yaoi n'est pas que de l'homosexualité, c'est un autre créneau possible du hentai, une façon de varier les plaisirs dont on peut s'enticher sans être homo soi-même. Enfin c'est compliqué.

Enfin, le rapport entre age et corps des persos ou encore la disproportion mammaire quasi-omniprésente seraient sans doute à aborder.
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2395
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 06 Juin 2010 14:17

En ce qui concerne le Yaoi (notamment la production papier), j'ai été surpris d'apprendre que les créateurs étaient en majorité des créatrices !
De là à dire que les producteurs d'animes sont machistes, il y a un pas que je ne franchirait pas mais on peut sérieusement penser que ces dames préfèrent l'esthétique du papier à la vulgarité de l'animation.

Aucune information sur la censure en Corée et au Japon...

Quant à ta remarque sur la corrélation age/développement du corps, on peut l'expliquer par la volonté des créateurs d'exacerber la féminité du personnage, plaire à un public particulier ou encore de passer outre une éventuelle censure dans certains pays.
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar -kimi- » 06 Juin 2010 15:44

Porcorosso34 a écrit:Dans quel sens tu entends ça -kimi- ? vas y qu'on rigole (mais attention à la teneur de tes propos ! ^^)

Beh ce que je voulais dire c'est que étant amateur de tout genre d'animation j'ai en gros essayé tout ce qui se fesais et se fait... (je ne juge pas si je ne vois pas moi-même) et pour ce genre c'est très difficile de trouver des informations sérieuse et comprendre les coutumes ou l'utilisation d'un tel ou tel contexte.. en lisant la fiche j'ai pu enfin mettre une catégorie sur les 2-3 truc que j'ai vue... et compris le sens en gros..enfin je ne pensais mas que c'était si calculé ces genre d'anime et je trouvais certains très grossiers surtout les oppai.
L'important c'est l'histoire *haha*
Avatar de l’utilisateur
-kimi-
Ami d'Animeka
 
Messages: 521
Enregistré le: 07 Jan 2009 21:08
Localisation: Հայկ Otaku des plages !

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar K66 » 06 Juin 2010 21:17

Un article vraiment intéressant mais il oublie de répondre à LA question.

Est-ce qu'il existe du hentai visionable par le spectateur lambda en tant qu'oeuvre à part entière?

Je m'explique, un film comme Antéchrist (c'est le seul exemple qui me vienne à l'esprit surtout ne lancez pas de polémique à ce sujet c'est juste un exemple), c'est grosso-modo du porn mais y'a autre chose, les gens ne sont pas allés le voir pour se fap-faper (enfin j'espère).

Donc est-ce que y'a des hentais, dont la composante p0rn n'est pas tout dans la série. Un ami m'a déjà dit que Bible Black était vraiment "regardable" en tant qu'anime. M'enfin j'ai jamais voulu me lancer, ce genre de truc me parait encore trop malsain (et c'est pas une critique pour ceux qui en regarde hein, c'est mon avis personnel).
K66
Habitué
 
Messages: 117
Enregistré le: 17 Mar 2010 08:10

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar vb2n » 06 Juin 2010 21:42

Alors je vais sans doute faire un hors sujet puisque je n'y connais rien en hentaï (Et que je n'ai pas lu l'article en avant première), mais il a aussi existé au Japon le cinéma Pink (ou plus court en français). Selon le magazine Tracks d'Arte, Koji Wakatmatsu y a joué un rôle important et celui-ci a réalisé entre autre Armée Rouge- FPLP : déclaration de guerre mondiale en 1971, qui est il me semble un documentaire et pas un film érotique, mais quelque chose d'engagé comme son titre l'indique.

J'ignore l'influence sur l'animation ou sur la société japonaise (enfin, on remarquera que Koji Wakamatsu est invité au festival Paris Cinéma en juillet, donc sa notoriété a dépassé le milieu du cinéma pink.

J'ignore si le style ecchi ou hentaï peut-être porteur de message politique ou interprétable, mais ce ne serait pas non plus étonnant que certaines oeuvres en porte un. Par contre, peut-être que personne n'a cherché à le prouver. Pour pouvoir affirmer qu'un spectateur lambda puisse les voir en tant qu'oeuvre à part entière, il faut qu'un spectateur lambda s'aventure à regarder ces oeuvres comme des oeuvres à part entière (ou plutôt comme autre chose qu'un produit commercial pour assouvir ses fantasmes).
C'était une femme qui serrait un enfant contre elle. Elle avait la tête coupée, mais elle tenait encore son bébé. J'ai dû m'en charger.
A 17 ans."
Daniel Inouye, Fils d'un immigrant japonais, volontaire de la Croix Rouge lors de l'attaque de Pearl Harbor. Source: Documentaire "The War".

Image
Avatar de l’utilisateur
vb2n
Chef-rédacteur des news
 
Messages: 5342
Enregistré le: 16 Fév 2008 20:47
Localisation: Gonzomaniaque

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 06 Juin 2010 21:57

Hehehe, là n'était pas la problématique ! Je ne cherchais pas à démontrer que le hentai pouvait être regardé par tout le monde. Au delà de la législation et de la morale, il y a la liberté de chacun de choisir ce qu'il veut faire (merci internet...). Cet article a pour but de présenter sans chichi ce qu'est un hentai en détaillant le plus clairement ce qui fait sa particularité : la présence d'une ou plusieurs scène à caractère sexuel. Quand bien même ce ne serait pas le sujet principal de l'œuvre.
"Soft" ou "hard", uniquement basé sur l'acte (ou la débauche) sexuel(le) ou bien se servant du sexe comme moyen d'attirer le chaland ou encore d'agrémenter une fiction dont ce n'est pas le sujet principal, un anime comportant une représentation d'actes sexuels ayant pour objectif d'exciter sexuellement le spectateur est considéré comme hentai.
Chacun ensuite trouvera, en fonction de ses goûts et de ses fantasmes plaisir à regarder tel ou tel type de hentai. Il faut bien faire une classification et celle choisie par animeka a pour but de protéger nos plus jeunes lecteurs de scènes qui pourraient les choquer. Certes, je n'ai pas vu les 574 hentai recensés sur notre site préféré, mais pas loin et je n'en connait aucun dont le sujet principal n'est pas le sexe. Ensuite les environnements changent, mais pas le sujet principal...
Je n'ai pas vu antéchrist qui est classé comme drame/fantastique (??), mais je suppose qu'à sa sortie en salle il a été interdit au moins de 16 ans... d'où pour moi une certaine hypocrisie des censeurs qui sous couvert "d'art" laissent voir au plus grand nombre des trucs cochons. La même polémique a touché des films comme "baise-moi" et "l'empire des sens". J'ai vu ce dernier et crois moi, il y a des moments où si ce n'est pas de la pornographie, on se demande ce que c'est ! Cela reste un beau film... avec plein de sexe.

PS; j'avais pas vu ton post, vb2n
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Phyrial » 07 Juin 2010 00:16

Bonsoir a tous et un grand Merci pour cet article !
Je ne suis pas non plus un grand connaisseur ; en fait le seul que j'ai regardé en entier c'est Bible Black. Comme tu l'a dis dans ton article, Porcorosso, la plupart des productions bénéficient de tellement peu de moyens que parfois... Ca fait un peu peur. Et dans ce genre de Manga, ca ne pardonne pas si vous voulez mon avis, car l'animation est vraiment liée a la qualité du projet. D'ailleurs, je ne trouve pas de productions de grande qualité comme pourrait en bénéficier aujourd'hui un top-manga comme Naruto ou Bleach ect... Si vous avez quelques bons exemples a me citer d'ailleurs je suis preneur ^^ ( peut importe le style )
Comment va évoluer le marché a votre avis ? Va t'il y avoir de plus en plus d'Hentai ?
Avatar de l’utilisateur
Phyrial
 
Messages: 1
Enregistré le: 06 Juin 2010 23:48

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 07 Juin 2010 01:03

Qu'est-ce qui te fait penser qu'un anime est de qualité ? Scénario (ha ben non, tu parles de bleach et Naruto hahaha, désolé). Qualité graphique et animation ?
Pour l'évolution du hentai, c'est difficile à dire. Oui, le nombre de productions augmente sensiblement chaque année, mais difficile de connaitre l'impact des téléchargements illégaux sur les comptes des sociétés qui travaillent dans le secteur et leur capacité à générer des bénéfices. Faut dire que le prix de vente est souvent exorbitant (120 euros la énième ré-édition de l'intégrale Bible Black), alors je ne me fais pas trop de soucis pour eux de ce coté là... mais il ne faudrait pas que ce genre soit supplanté par un autre.
Quant aux diffusions à la télé, vu le nombre croissant de chaines et le succès du tout "made in Japan" (ce qui inclu le hentai) on va s'en mettre plein les mirettes !
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar allbrice » 07 Juin 2010 07:42

le gritche a écrit:Je crois qu'il y a eu des lois d'interdiction au Japon et en Corée ?

Pour le cas de la Corée, aucune idée. Par contre, un projet de loi porté sur la protection des mineurs via la régulation d'images est bel et bien en étude au Japon dans les villes d'Osaka et Tokyo.

Merci pour l'article, Porcorosso !
Dernière proclamation en date: Quoteur professionnel ^^ ©.
Le GEEK c'est CHIC !
Avatar de l’utilisateur
allbrice
Sensei
 
Messages: 1473
Enregistré le: 08 Fév 2009 21:57
Localisation: Madhouse Fanboy !!!

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Fongor » 08 Juin 2010 22:14

vb2n a écrit:J'ignore si le style ecchi ou hentaï peut-être porteur de message politique ou interprétable, mais ce ne serait pas non plus étonnant que certaines oeuvres en porte un.


Je ne crois pas que le style en lui-même soit porteur de message, mais on trouve certainement des œuvres qui ont voulu dépasser le seul cadre du divertissement pour adulte. Citons par exemple Kanashimi no Belladonna (1973), le troisième volet de la trilogie Animerama. Il s’agit d’une adaptation érotisée de l’ouvrage La Sorcière de l’historien Jules Michelet. Celui-ci, à travers un récit fictif mais construit sur un travail de recherche, a tenté de réhabiliter le rôle des sorcières au Moyen Âge en France, menant une violente critique contre les institutions féodales et cléricales de l’époque. Ce fut l’un des tous premiers films d’animation pour adultes et le contenu reste relativement soft si on considère les « normes » du porno. Mais le propos de l’histoire en fait indéniablement un film politique et militant. D’autre part, le style graphique très expérimental l’éloigne définitivement de la production bas de gamme qui caractérise trop souvent le hentai.
Avatar de l’utilisateur
Fongor
Visiteur
 
Messages: 10
Enregistré le: 30 Déc 2008 15:02

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar alastor » 10 Juin 2010 15:23

Intéressant cet article, mais dommage que tu n'ai pas évoqué les subtilités de la censure japonaise qui en matière de pornographie sont pour le moins étonnante!

Sinon histoire de lancer un peu le débat j'ai envi de donner mon opinion sur le genre. Pour moi le hentai, contrairement à l'anime et contrairement au cinéma X et érotique en général ne peut être considérer comme de l'art. ça n'a rien a voir avec l'exposition de scènes sexuelles, le sexe a toujours été présent dans l'art. Non c'est surtout du au fait que le hentai illustre avant tous les tendances fantasmatiques (je ne sais pas si ça se dit) de la société japonaise. D'un point de vue culturel c'est intéressant à analyser parce que le degré de perversion atteins dans les animes de ce type doit être mis en relation avec le fait qu'on a affaire à une société tellement incitée à réprimer ses instincts qu'il en découle une frustration inouïs qui aboutit à des fantasmes plus violents. J'avais lu une étude il y a quelque temps qui rapportait que le fantasme n°1 des hommes aux japon était le viol.
Pour en revenir aux comparaisons, le cinéma X et le hentai illustre tous deux les fantasmes de leur culture respective mais le hentai n'a aucune aspiration artistique alors que le cinéma X ou érotique peu lui en avoir puisqu'il dépasse parfois le simple fantasme. D'une part parce que l'utilisation des ordinateurs qui facilitent la réalisation des anime tend vers une homogénéisation de la production d'autre part en raison du message négatif véhiculé exclusivement par le hentaï. La différence avec le cinéma X ou érotique c'est que le hentaï reste exclusivement masculin dans le sens où il n'expose que des fantasmes masculins par comparaison au cinéma X qui se politise, illustre une sexualité également fémine. Le hentaï est un produit extrêmement misogyne et avec le recul je finis par trouver son exposition inquiétante parce qu'il s'exporte de plus en plus à l'international et enmène dans ses valises ses codes mysogines. Au XXIème siècle et surtout en europe on vit dans une société sexuellement libéré, dans laquelle les frustrations et tabous érotiques sont, semble-t-il, voués à disparaitre et voir que le viol peut encore constituer un fantasme pour les européens ça me choque.
Je crois que le hentaï est révélateur des problèmes de la société japonaise, et d'une misogynie très prononcé et j'ai du mal à concevoir sa popularité à l'étranger.
Avatar de l’utilisateur
alastor
 

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Porcorosso34 » 10 Juin 2010 16:41

Mon cher Alastor, j'ai pris le temps de la réflexion avant de te répondre car j'aime beaucoup la tournure que prend la discussion dans ce topic.

En ce qui concerne la censure : effectivement, j'aurais pu la mentionner dans cet article, mais le sujet n'étant pas le hentai au japon, il m'aurait fallu développer la censure US (propre à chaque état), la censure française (y en a-t-il une d'ailleurs ? Quand on a vu Orgasmes écarlates, on en doute). De plus la censure que l'on constate dans les licences exclusivement japonaises n'est pas propre au hentai mais à tous les supports visuels. Je subodore que les version nippones de Penthouse et Playboy sont également ornées de petites mosaïques hypocrites aux endroits les plus intimes. En bref, la censure mériterait son propre article (et l''on reparlerait de Nicky Larson, Ken le survivant...).

Je suis grandement d'accord avec toi sur la société japonaise et son rapport au genre décrit dans l'article : le hentai est un exutoire, un moyen de "faire péter la soupape".
Par contre, sur les aspirations artistiques, je ne suis pas d'accord. Qu'est-ce que l'on appèle artistique ? Dixit wikipédia, "c'est une activité humaine, le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait, consistant à arranger entre eux divers éléments en s'adressant délibérément aux sens, aux émotions et à l'intellect". Alors c'est sur que l'intellect, ça le fait moyen (même si cela fait réagir notre conscience), par contre cela s'adresse au sens et aux émotions (pour ne pas dire pulsions !). On a trop souvent tendance à dire que quand ce n'est pas beau, ce n'est pas "artistique". Quand bien même on se réfèrerait à cette définition populaire, il y a certains animes qui méritent amplement une classification dans le genre "artistique" (pas souvent pour leur scénario, c'est sur).

Je ne veux pas délatter, mais je connais des filles qui adoôorent le hentai ! Il y a aussi des femmes auteurs de hentai (au moins en ce qui concerne les mangas), des productrices aussi (ça dès qu'il y a de l'argent, il y a des femmes ! C'est une blague !).

Là où je ne suis pas d'accord avec toi, c'est en ce qui concerne l'aspect misogyne. Oui, il y a des viols dans le hentai. Oui, la plupart des femmes sont considérées comme des objets sexuels mais crois-tu qu'on ait attendu les hentai pour être misogynes en France ? Cela fait belle lurette que la facilité d'accès aux données et à l'information grâce à internet a changé notre perception et notre comportement. Le hentai n'est qu'un petit facteur ces modifications.
Je suis issu d'une "communauté religieuse minoritaire" en France, et crois moi, on n'a pas attendu le hentai pour considérer la femme comme un objet : porte des enfants, occupe-toi de la maison et surtout : tais-toi ! Ce genre de comportement (qui ne date pas d'hier) n'est ps réservé à une minorité d'anciens, mais bien à une plus grande frange de notre communauté...
Image
Avatar de l’utilisateur
Porcorosso34
Membre d'honneur
 
Messages: 554
Enregistré le: 24 Juin 2008 14:22
Localisation: Oula, c'est un peu trop étroit par ici....

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Theotenai » 10 Juin 2010 18:31

Pour ce qui est de la misogynie Porcorosso, je ne pense pas que, parce qu'elle est aussi présente en Europe, elle soit pour autant excusable ^^ Elle saoule déjà dans les animes grand public, alors dans le hentai on atteint des sommets difficilement supportables.

En ce qui concerne l'aspect artistique, quel que soit la définition qu'on donne à ce mot, ça n'en est clairement pas (déjà, juste d'un point de vue graphisme et animation, Stringendo/accelerando a été le seul que j'ai pu regarder plus de 3mn rien à voir avec le fait d'être éjaculateur précoce ou non :p ). Et même si on s'en tient à la définition communément admise de Wikipedia, c'est bien "s'adressant délibérément aux sens, aux émotions ET à l'intellect", le "ou" n'a pas sa place ici. A partir de là, bien entendu, la majorité de la production d'anime - hentai ou non - n'est pas de l'art et n'a d'ailleurs jamais eu pour vocation de l'être. C'est la même chose en cinéma, musique, etc.
Le mot "art" est plus souvent employé pour l'animation comme d'une excuse pour en regarder en ayant bonne conscience que comme une réalité.

Par contre Alastor, tu regardes et juges les fantasmes japonais au travers une vision occidentale. Ça fausse totalement ta conclusion. Le fait que le fantasme n°1 des hommes japonais soit le viol n'a je pense rien à voir avec la répression ou la frustration, puisque le Japon est beaucoup plus libéré que nous sur ce plan, mais à la culture/mentalité. (Des chiffres n'illustrent pas grand chose, mais l'age de la majorité sexuelle au Japon est fixée à 13 ans, la moyenne des premiers rapports sexuels est à 14 ans, pour la France, la majorité sexuelle est à 15 ans, la moyenne est à 17 ans. La réalité est très loin des animes où il faut attendre 2 ans avant de se tenir la main :D La liberté sexuelle au Japon cause d'ailleurs des problèmes importants de prostitution de mineurs, la prostitution étant, dans la mentalité japonaise, bien moins dégradante que dans la nôtre. Je dirais pas que c'est un "baito" comme un autre pour eux, mais presque ^^)
Certains ne participent jamais à l'évènement. La vie leur arrive tout simplement. Ils se maintiennent plus ou moins à force de persistance bornée et résistent avec rage ou violence à tout ce qui pourrait les arracher à leurs illusions dépitées de sécurité - Frank Herbert
_____________________________________
http://myanimelist.net/animelist/Theotenai
Avatar de l’utilisateur
Theotenai
Membre d'honneur
 
Messages: 2956
Enregistré le: 06 Avr 2008 00:16
Localisation: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis gentil

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar le gritche » 10 Juin 2010 19:52

Theotenai a écrit: Pour ce qui est de la misogynie Porcorosso, je ne pense pas que, parce qu'elle est aussi présente en Europe, elle soit pour autant excusable ^^ Elle saoule déjà dans les animes grand public, alors dans le hentai on atteint des sommets difficilement supportables


Je ne pense pas que misogynie soit le bon mot, mais c'est un peu dur à expliquer. Par contre, le hentai joue sans aucun doute sur une haine primaire de la femme liée intimement à la frustration sexuelle (pourvu que les gens ne jugent pas le sexe opposé sur la base de leurs frustrations). Je pense qu'il y a une exploitation de la rancœur, des sentiments négatifs et des pulsions à l'encontre de la femme dans les hentai, ce qui ne sous-tend certainement pas une vraie misogynie dans le fond, mais peut donner lieu à des choses bien déplaisantes.

D'autre part, bien des scénarios de fantasmes sont, excusez la redondance, déconnectés de la réalité: ce qui s'y passe n'est donc pas lié à un jugement de la femme IRL, ni à ce qu'on pense des femmes ou qu'on aimerait leur faire. Un distinguo de taille, tout de même.

Le problème étant que c'est pas très paritaire, mais sombre, violent, limité, instrumentalisé etc. Le dindon de la farce, c'est le mâle, le consommateur de base, dont le porno reflète une part de l'être, ce qu'on du mal à admettre une frange d'idéaliste plus ou moins naïfs pour qui le porno n'est destiné qu'à une frange minoritaire de pervers, comme si nous étions, au plus profond de nous-même, au-dessus de ce qu'il exhibe. L'élément emblématique de l'affaire étant le viol. Après vous avez raison, le hentai pourrait faire mieux à tout de point de vue, mais je comprend les raisons qui le brident.

Theotenai a écrit:(déjà, juste d'un point de vue graphisme et animation, Stringendo/accelerando a été le seul que j'ai pu regarder plus de 3mn rien à voir avec le fait d'être éjaculateur précoce ou non :p )


Une des rares séries que je n'ai jamais pu regarder. Je sais pas, il y a une impression déplaisante de sprites qui bougent. :)

Quant à la question de l'art, je pense que k66 et alastor l'ont sans doute amené sur le tapis histoire de dire que le hentai était un genre mineur, stigmatisé par sa propre définition, et qui n'avait donc que peu d'intérêt. Il faut pourtant voir le nombre de sujets passionnants qu'il cristallise: c'est carrément plus intéressant d'en parler que d'en voir.

Sinon, des films pornos qui se voudraient recherchés, ça me rend très dubitatif. Pour moi il y a une aporie quelque part.

J'avais écrit ça à k66 mais sans le poster:

K66 a écrit: Un ami m'a déjà dit que Bible Black était vraiment "regardable" en tant qu'anime. M'enfin j'ai jamais voulu me lancer, ce genre de truc me parait encore trop malsain (et c'est pas une critique pour ceux qui en regarde hein, c'est mon avis personnel).


Il n'y a pas que bible black dans le hentai, fort heureusement d'ailleurs parce que je ne suis pas fan de l'ambiance ni du dessin. Il y a souvent une sorte de violence ou de glauque - parfois insupportable - lié aux relations sexuelles ou au cadre de l'histoire dans le hentai, mais il y aussi du harem hentai assez jovial, du hentai avec de l'humour (pas mon truc) etc.

K66 a écrit:Donc est-ce que y'a des hentais, dont la composante p0rn n'est pas tout dans la série


Certaines histoires donnent l'impression d'être des drama sentimentaux avec du sexe en plus (avec une tension plus ou moins latente), on pourrait donc les regarder dans cette optique. Or, le spectateur frigide se demanderait alors ce qu'il en a à faire des va-et-vient gênants du coït en gros plan: tout d'un coup, ce qui avait une fonction deviendrait gratuit, voire une "tentative de choquer pour choquer" ou je ne sais quoi. Les scènes incriminées qui n'auraient plus fonction de stimuler le spectateur devraient soit disparaître, soit se trouver une nouvelle fonction piochant dans une théorie artistique bidon visant à "libérer l'acte sexuel de son carcan" et "montrer la réalité des corps de façon naturaliste".

Sans aller dans cet écueil, le hentai a le mérite de mettre en scène des scénarios où le sexe cesse d'être un teasing sans fin: il est souvent l'aboutissement d'une relation amoureuse en fin d'épisode. Je songe à de vieux hentai où on sent vraiment cette idée de shojo avec en plus des scènes de tendresses semi-explicites. Le hentai peut alors se targuer de montrer un pan tabou, des pratiques existantes.

Parlons du malsain: le hentai guro/SF/torture peut être regardé comme une histoire horrifique et violente. Il m'est arrivé de me demander qui pouvait concevoir, animer et doubler des engins pareils, parce que certains d'entre eux ont l'air de viser avant tout le guro et non le sexe, bien que les deux semblent artistiquement liés.

Je conçois que les gens peuvent nourrir des fantasmes très sombres, ceux qu'on ne souhaite presque pas voir ne serait-ce qu'en fiction. Je conçois d'autre part, et c'est très polémique, que le porno et le hentai peuvent très largement mener à une escalade de fantasmes extrêmes en habituant le spectateur à certains scénarios qui au départ pouvaient l'indigner plus qu'autre chose. De là à être excité par le scato ou les tortures à l'électricité, on a encore de la marge. J'ose donc espérer que les hentai les plus glauques sont matés dans une optique d'écœurement volontaire, ou d'une fascination régressive du trash.

Je me rappelle d'un hentai dans lequel un type amoureux d'une fille finit par frustration par violer sa copine. Cette dernière finit par le pardonner et il finira avec la première fille, mais j'avais trouvé ça pas mal. Tout en étant scabreux et honteux, il y avait une histoire d'amour, racontée sous l'angle du drame et non du fantasme. A creuser.
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2395
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re: Un article sur le genre méconnu qu'est le "hentai"

Messagepar Alastor » 10 Juin 2010 20:42

Le fait que le fantasme n°1 des hommes japonais soit le viol n'a je pense rien à voir avec la répression ou la frustration, puisque le Japon est beaucoup plus libéré que nous sur ce plan, mais à la culture/mentalité.


Je pense que c'est là toute l'ambiguïté de la société japonaise. Déjà la vision du sexe n'est pas la même, le pêché de chair n'existe pas dans la culture japonaise mais la morale confucéenne (je ne sais plus l'écrire) considère l'acte sexuelle comme quelque chose de honteux et d'impure.
Et paradoxalement comme tu la si bien dis la majorité sexuelle viens plus tôt.

Sauf que je ne suis pas sure que les fantasmes dans le hentaï soit lié à la sexualité, je pense qu'ils sont avant tout lié à la violence, et c'est la frustration vis à vis d'une société trop sécuritaire que j'évoquais. Bon déjà il y a le viol, pas besoin d'expliquer en quoi il y a quelque chose de violent là dedans et ensuite on évoquait dans les autres fantasmes de ces anime l'inceste et si je me souviens bien le sexe avec des gens d'une autre classe sociale. Je crois que la ces fantasmes illustre un autre type de frustration, celui de l'homme dont on attend qu'il soit bien sous tout rapport, qu'il reste à sa place, qu'il est une conduite exemplaire, qu'il respecte les règles. Alors cette frustration elle s'exprime dans les fantasmes sexuelles.
J'ai envi de faire un parrallèle un peu exagéré avec le rock & roll aux états unis dans l'amérique d'après guerre. C'était le temps de la contestation des modèles imposés par l'ancienne génération, c'était un moyen d'expression visant à mettre en avant ses frustrations vis à vis d'une société trop stricte.
Si on doit voir quelque chose d'artistique dans le hentaï alors je pense que c'est dans cette façon d'utiliser un média pour exprimer une forme de rebellion face à la société.
Avatar de l’utilisateur
Alastor
 

Suivante

Retourner vers Réactions aux Articles et News

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité