Visual Novel

Vous aimez la musique & les jeux vidéo en rapport avec l'Animation ? Partagez donc vos goûts ici.

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 21 Aoû 2016 14:45

Je penses que cette news va faire plaisir à certaines personnes que je ne nommerais pas. C'est mon ptit doigt qui me le dit :D . J'en dis pas plus.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Mistik26 » 22 Aoû 2016 18:22

Raaaah ils me tentent trooooop :D

Tu les as déjà essayé ceux-là ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Mistik26
Sensei
 
Messages: 1074
Enregistré le: 28 Mar 2010 21:04
Localisation: Totalement accro aux animes... Ca se soigne ?

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 22 Aoû 2016 18:37

Bah non je parles pas japonais. J'attends surtout la traduction du 6, je prends la traduction du 5 comme un bonus ^^ .
Je me poses des questions sur les frais de port de Mangagamer. Ça me botterait d'avoir des jeux de la licence Rance en version boite sous le sapin.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Mistik26 » 22 Aoû 2016 21:48

Drizztou a écrit:Bah non je parles pas japonais. J'attends surtout la traduction du 6, je prends la traduction du 5 comme un bonus ^^ .
Je me poses des questions sur les frais de port de Mangagamer. Ça me botterait d'avoir des jeux de la licence Rance en version boite sous le sapin.


Tu ne parles pas jap' ? Je suis déçu là ! :o
Les deux me tentent beaucoup je dois dire, le système de combat tout particulièrement :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Mistik26
Sensei
 
Messages: 1074
Enregistré le: 28 Mar 2010 21:04
Localisation: Totalement accro aux animes... Ca se soigne ?

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 22 Aoû 2016 22:33

C'est Blast qui parle Jap (qui a fait la plupart des Rance dont ceux là) et Xeno un ptit peu.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Mistik26 » 22 Aoû 2016 22:52

Ok donc Xeno et Blast > Drizztou, ça marche !
Image
Avatar de l’utilisateur
Mistik26
Sensei
 
Messages: 1074
Enregistré le: 28 Mar 2010 21:04
Localisation: Totalement accro aux animes... Ca se soigne ?

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 23 Aoû 2016 00:02

Oui mais Xeno en lit pas tellement en fait. Et Blast, il aime rien :lol: . Et puis moi, je suis trop cool. Vala, ctout.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Mistik26 » 23 Aoû 2016 23:01

Face à ces arguments, on ne peut que s'incliner xD
Image
Avatar de l’utilisateur
Mistik26
Sensei
 
Messages: 1074
Enregistré le: 28 Mar 2010 21:04
Localisation: Totalement accro aux animes... Ca se soigne ?

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 30 Nov 2016 21:50

Image

Image
Titre : Chaos;Head
Genre : Science fiction, Thriller
Studio : Nitroplus
Date de sortie : 2008
Opening

Image
Takumi est un lycéen reclus et agoraphobe, préférant se réfugier entièrement dans l'imaginaire de son MMORPG favori, ses jeux de romance et le visionnage d'animes pour fuir une réalité qu'il débecte et qui l'angoisse.
Malgré son désintérêt pour tout ce qui touche à "la 3D", Takumi entend bientôt parler des morts aux circonstances étranges qui surviennent depuis peu dans son quartier.
Alors qu'il discute sur un chat, un individu mystérieux le contacte et lui envoie les images d'une scène de crime.
Le lendemain, elle a vraiment lieu...


Image


Image

Image

L'originalité de ce thriller découle en particulier de son héros, un otaku paranoïaque pour lequel la moindre situation sortant de l'ordinaire lui fait déjà s'imaginer les conséquences les plus folles.
Régulièrement lors de certaines scènes, son imagination s'emballe et 2 curseurs s'affichent à l'écran. Le choix du curseur vert donne alors lieu à un fantasme du héros au sujet d'une situation, tandis que le rouge mettra généralement en scène un véritable cauchemar. Peu importe le choix, cela n'arrive pas réellement et n'aura donc aucune conséquence. Je m'interroges donc sur l'intérêt de cet ajout.

Alors que les meurtres en série et les implications des personnages semblent tout droit mener au héros, c'est dans un état de panique qu'il évoluera tout au long de l’œuvre.
De plus, pour ajouter encore en confusion, le scénario comporte des éléments fantastiques permettant à certains personnages de transformer des illusions en réalité. Ainsi, le héros aura tôt fait d'être témoin d'événements qui contredisent ses propres souvenirs et il devient vite incapable de démêler le vrai du faux, allant jusqu'à remettre en question sa propre conscience.

La vision qui nous est livrée est celle d'une dystopie, d'une société décadente et déshumanisée où le malheur des autres devient un spectacle tandis que des personnes haut placés tendent à la contrôler entièrement.
Si les éléments pour justifier cette situation sont bien là et qu'on ne pourra pas dire que Chaos;Head est manichéen tant son héros est loin d'être parfait, j'ai trouvé néanmoins cette vision un peu trop simpliste et exagérée pour être pleinement intéressante.

Image


Image

Si les meurtres en série sont d'abord au cœur de l'intrigue, la trame va rapidement s'enrichir de nouveaux éléments, comme la perspective d'un complot en haut lieu. Mais on trouvera aussi des éléments fantastiques introduits à grand renfort d'explications scientifiques et qui viendront remettre en question la réalité du monde qui entoure le héros.
Là où j'aurais préféré une narration qui donne régulièrement son lot de révélations, les auteurs auront plutôt laissé les mystères s'accumuler avant d'y apporter des réponses en bloc dans les derniers chapitres.

Et malheureusement, c'est aussi dans les derniers chapitres que la trame finira enfin par avancer. La faute va notamment au héros qui se montre totalement passif pendant la majeure partie de l'histoire.
Même en danger de mort, il ne cherche pas de réponse et se limite à subir les événements, tentant de les oublier et de se convaincre que sa petite vie va se poursuivre comme si de rien était.
Ainsi, si Chaos Head parvient malgré tout à garder l'intérêt avec des rebondissements et des pics de tension infligés au héros, le scénario lui, ne bouge pas.

La frustration que cela occasionne m'a conduit à vouloir une fin géniale pour justifier l'attente. Hors, si la fin de l'histoire s’avère potable et répond aux principales questions que l'on pouvait se poser, je l'ai trouvé vite expédiée, tant dans le traitement des personnages que dans les réponses apportées qui laissent encore des zones d'ombre et des incohérences.

Il reste à préciser que l'histoire est très linéaire et ne compte que quelques choix. Compte tenu des différentes fins auxquels ces derniers aboutissent et dans lesquels les auteurs se sont peu investis pour diversifier l'expérience, les choix auraient d'ailleurs pu être tout simplement supprimés.

Image


Image

Prenez un héros classique de shonen, volontaire, gentil, courageux (etc...) et tentez d'imaginer l'inverse complet de ce portrait : vous obtenez le héros de Chaos;Head. Si on pourrait faire la louange de l'originalité de cette démarche, incarner un personnage recouvrant tous les pires clichés de l'otaku est vite pénible.

En effet, Takumi est lâche en toute chose et sera incapable de progresser dans l'histoire sans être protégé et soutenu par d'autres personnages. La moindre action sortant du cadre de sa passion (comme marcher dans la rue, s'adresser à quelqu'un) lui est un labeur incommensurable. D'une timidité maladive, il s'exprime extrêmement peu et sa voix bégayante et nerveuse vous donnera envie de couper le son. En bref, tout parait laborieux.
On ajoute à ça que le héros se comporte comme un connard égoïste et machiste (persuadé que la femme est un déchet si elle ne se comporte pas comme la femme objet de ses jeux de romance favoris) et je crois qu'on obtient l'un des pires héros que j'ai pu voir.

Alors heureusement, il évolue beaucoup et il faudra donc être patient. Il passera de parfait minable au personnage pathétique pour enfin au terme de l'aventure devenir un héros. Il s’avère également assez développé, tant l’œuvre est centrée sur celui ci et nous livre ses pensées au quotidien.

On appréciera aussi les références omniprésentes à la culture internet et otaku en raison des passions du héros. Par exemple, les personnages secondaires ont souvent été façonnés en rapport avec un stéréotype de japanime et le héros ne manquera pas de lancer ses propres comparaisons. On ne s'étonnera donc pas que les persos secondaires soient relativement limités en termes de profondeur.

Image


Image
Si vous aimez la folie des films de Satoshi Kon (Perfect Blue, Paprika, Paranoia Agent, etc...), les thèmes abordés dans Matrix et que les justifications pseudo scientifiques de Steins;Gate ne vous ont pas barbé, l'ovni Chaos;Head pourra sans doute vous plaire.
Il faudra faire néanmoins avec un rythme particulièrement lent et une fin un peu trop vite expédiée, ainsi qu'un héros que l'on aura bien du mal à supporter pendant la majeure partie de l’œuvre.
Modifié en dernier par Drizztou le 14 Déc 2016 06:41, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Karore » 30 Nov 2016 23:05

Hé bé c'est une superbe présentation que nous a fait Drizztou :D
ça mériterait même son propre topic !

Je n'ai pas joué au jeu, mais juste vu l'animé. Apparemment dans l'animé ça va plus vite et y'a peut être aussi moins d'information que le Visual Novel. C'est sûr que si on veut être au coeur d'un cyber-otaku ça doit être mieux de faire le jeu.

En tout cas, très bon article Drizztou ;)
Image
Image..Image..Image..Image..Image
Avatar de l’utilisateur
Karore
Membre d'honneur
 
Messages: 11662
Enregistré le: 06 Nov 2007 23:30
Localisation: Dans un autre monde.

Re: Visual Novel

Messagepar Ash!! » 01 Déc 2016 03:37

Effectivement, sympa les graphiques pour les titres. Sinon il n'y pas de comparaison avec l'anime, l'as-tu vu ? Si oui sont-ils similaire ou complètement différents ?
"Mais souvenez-vous que penser qu'une chose est juste ou non est totalement arbitraire. C'est votre vision des choses qui le définit.
Dans l'univers il n'y a rien qui soit bon ou mauvais par nature." Bastard!!

http://myanimelist.net/animelist/Ashnojutsu
https://hummingbird.me/users/Ashnojutsu/library
Avatar de l’utilisateur
Ash!!
Membre d'honneur
 
Messages: 5663
Enregistré le: 21 Juil 2008 05:29

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 01 Déc 2016 04:38

Merci, j'ai essayé de soigner la présentation. Je sais que les gros pavés, c'est pas très sexy.

On a l'adaptation de Chaos;Child qui va sortir en début d'année 2017 et qui se situe dans le même univers, du coup, ça peut être intéressant de découvrir Chaos;Head avant.

En fait, j'avais commencé par le visual novel parce que j'ai pas mal entendu parler de l'adaptation en anime comme étant mauvaise. Et là, je suis en train de le mater et ça me permet de dire que jusque là, c'est faux.

L'anime est une version condensée du visual novel, ni plus ni moins (avec certes pas mal de raccourcis). Du coup, là où le VN souffrait d'un gros problème de rythme, l'anime est beaucoup plus rapide et s’avère beaucoup mieux à ce niveau là (c'est même un poil trop rapide, je penses).

L'un des effets positifs aussi de ce coup de boost, c'est que les périodes d'indécision et de déni du héros sont beaucoup plus courtes et qu'il est donc beaucoup moins lourd.

Comme le format visual novel permet pleinement de rentrer dans la psychologie du héros en nous permettant de connaître ses pensées (faut bien ça vu qu'il parle très peu ^^ ), forcément, le personnage principal est plus lisse dans l'anime, qui rend moins compte également de son évolution. Par contre, il apparait moins barge et antipathique du coup. Les personnages secondaires par contre n'étaient déjà pas énormément traités dans le VN et m'apparaissaient un peu clichés. J'ai l'impression que ça va être la misère dans l'anime là dessus.

L'ambiance glauque et dérangée du visual novel (c'est une dystopie et on voit le monde à travers le regard d'un type asocial, aigri, pervers et paranoïaque) est moins bien rendue et moins apparente dans l'anime.

Dernier point, les références à la culture otaku et internet sont moins présentes et c'est dommage parce que c'était réaliste et les clins d'oeil me faisaient sourire.

Du coup, je penses que le visual novel est plutôt à réserver à ceux qui auront déjà aimé l'anime et voudront un contenu étoffé, s'imprégner de l'univers et de l'ambiance de cette oeuvre. Mais il s'adressera aussi aux amateurs de science fiction un peu barrée. J'en suis à la moitié de l'anime pour l'instant, mais je penses que c'est la conclusion qui me restera.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Woldrim » 02 Déc 2016 14:29

Je n'avais pas encore pris connaissance de ce Chaos;Child. Cela me permettra de revoir Chaos;Head dont je n'ai seulement apprécié que les premiers épisodes. Après la moitié justement, ça devient extrêmement brouillon et wtf. Il est vrai que le côté délirant est attirant mais la série m'a laissé sur le bas côté de la route, perplexe. Je me demande ce que tu en penseras Drizztou ;)

Sinon, j'ai toujours eu dans l'idée de m'y replonger dedans par curiosité, Chaos;Child m'en donnera un de ces jours l'occasion. Un de ces jours seulement, car même si Chaos;Child sort en Janvier 2017, qui sait quand je vais décider de le regarder :D

Après, j'ai bien lu ton avis sur le Visual Novel et la référence à certaines œuvres de Satoshi Kon est bonne. L'ambiance délirante et paranoïaque est proche. Je dis ça avec mon expérience de l'anime vu que le VN n'est pas dans mon tableau de chasse.
Avatar de l’utilisateur
Woldrim
Tonosama
 
Messages: 2225
Enregistré le: 27 Jan 2010 19:07
Localisation: Un champion sans numéro

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 04 Déc 2016 05:18

Drizztou a écrit:En fait, j'avais commencé par le visual novel parce que j'ai pas mal entendu parler de l'adaptation en anime comme étant mauvaise. Et là, je suis en train de le mater et ça me permet de dire que jusque là, c'est faux.

Woldrim a écrit:Cela me permettra de revoir Chaos;Head dont je n'ai seulement apprécié que les premiers épisodes. Après la moitié justement, ça devient extrêmement brouillon et wtf. Il est vrai que le côté délirant est attirant mais la série m'a laissé sur le bas côté de la route, perplexe. Je me demande ce que tu en penseras Drizztou ;)

Après avoir fini l'anime, finalement je reviens sur ce que j'ai dit. Je pensais que c'était une adaptation plutôt correcte, mais à partir du 5ème épisode, ça devient vraiment mauvais.

Quand ils devraient synthétiser et barbariser des explications vraiment alambiquées du visual novel, ils les reprennent bêtement. En plus, couplé au rythme hyper rapide, c'est super désagréable. Par contre quand effectivement, il faut qu'ils reprennent des explications telles quelles pour qu'on comprenne un minimum, ils le font pas (ex : les combats à la fin où on pige que dalle à comment le héros s'en sort, à chaque fois). Il y a aussi pas mal d'infos éludées qui peuvent être dérangeantes.

Tous les éléments fantastiques s'enchainent trop vite. On laisse même pas le temps non plus aux persos de leur donner une réaction naturelle. T'as l'impression de suivre une série B.

Il y a un événement majeur qui a été jarté (sympa niveau ambiance et qui fait beaucoup évoluer le perso en plus). Par contre à coté de ça, tout l'épisode 8 est inventé et ne sert à rien. D'ailleurs, les quelques autres inventions de l'anime n'ont pas un résultat plus glorieux.

Niveau ambiance, c'est beaucoup moins bien aussi que dans le VN et ça finit de plomber les passages qui y étaient les plus réussis.

Le héros était certes pénible dans le VN, mais il avait au moins le mérite d'évoluer et d'être intéressant. Dans l'anime, il est chiant et sans intérêt.

Le visual novel est trop lent, l'anime trop rapide (même si c'est pas la seule cause de l'échec), c'est triste quand même...
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Woldrim » 04 Déc 2016 23:05

Merci pour ce retour ! Le début me plaisait et tu confirmes donc qu'après c'est le chaos (lol) à tous les étages. Ce n'est pas très rassurant pour Chaos:Child !

Je craignais en effet que la suite te fasse revenir sur tes positions mais cela confirme mes souvenirs, c'est rassurant, ma mémoire est bonne ! ^^
Avatar de l’utilisateur
Woldrim
Tonosama
 
Messages: 2225
Enregistré le: 27 Jan 2010 19:07
Localisation: Un champion sans numéro

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 07 Juin 2017 15:35

Image

Grosse sortie cette semaine avec l'arrivée de Dies Irae sur steam et enfin disponible en anglais.
C'est le gros concurrent de Fate Stay Night, et je le voyais très régulièrement cité par des lecteurs de visual novels comme étant leur VN préféré. Donc je suis très curieux de découvrir tout ça quand j'aurais plus de temps à y consacrer !

A savoir aussi que le studio avait également réussi l'année dernière un kickstarter pour sortir une adaptation en anime, laquelle sortira très prochainement, en octobre 2017.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar BlastWizz » 09 Juin 2017 13:45

Ah ils l'ont traduit, ça y est ? J'avais même pas capté qu'il y avait une traduction en cours.
Je l'avais bien aimé à l'époque malgré son côté un peu schizophrénique, entre une pièce ésotérique et le bon vieux shônen des familles. Un instant ça prend de grands airs, ça manie des concepts hauts perchés, et l'instant d'après on se croirait dans une scène d'adaptation de light novel bas de gamme. Certains diront que c'est "fait exprès" pour tourner les poncifs en dérision, mais je n'ai absolument pas eu ce sentiment.
Il y a un cachet mystérieux savamment entretenu que j'apprécie bien, même si ça peut donner parfois l'impression de se donner des airs mystérieusement mystérieux pour pas grand chose. L'histoire est tout le temps voilée, étayée par des sous-entendus à droite et des insinuations à gauche. Il y a notamment un personnage réussi qui passe son temps à parler par énigmes. Chaque fois qu'il l'ouvre, on a le sentiment qu'il évoque quelque chose d'important, mais sans qu'on puisse mettre le doigt dessus. Je parle même pas du fait que la plupart des personnages ont au moins quatre ou cinq surnoms différents, ce qui peut rendre le repérage initial trèèèès confus. Bref, pas vraiment le genre de truc défoulant qu'on va regarder en débranchant le cerveau, même s'il en a certains aspects, moins réussis que le reste à vrai dire.
J'ai pas trouvé les combats terribles - très tapageurs, mais secondaires, troués de parlotte, et souvent à sens unique. Les antagonistes sont aussi juste mille fois plus intéressants et charismatiques que le héros et son harem (allez, Shirou et sa copine sont sympas). Forcément, les phases tranche de vie scolaire en pâtissent en intérêt. Heureusement le récit est servi par une prose élégante sans être trop ampoulée (donc pas comme Silverio Vendetta, urgh). Visuel et musique de très bonne facture aussi dans l'ensemble. Curieux de voir ce que donnerait la traduction.
Mais LE truc que j'ai trouvé ultra relou, mais ça c'est très répandu dans ce milieu, c'est que c'est long, mais loooong. Ça traîne en longueur, les dialogues n'en finissent pas. On sent l'auteur de VN qui pisse du papier pour grossir le nombre de caractères. Bien planifier son temps libre avant de s'attaquer au bouzin. Et s'armer de patience.
Avatar de l’utilisateur
BlastWizz
Senpai
 
Messages: 784
Enregistré le: 18 Mar 2009 16:49
Localisation: Personne

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 09 Juin 2017 15:27

Justement j'avais jeté un œil à des conversations sur la longueur du visual novel. En termes de nombre de caractères, c'est à peu près équivalent à Fate Stay Night (que j'ai mis des mois à finir, perso :lol: ).

En plus de ça, j'ai pas mal lu que le visual novel était assez recherché au niveau du langage, recourant parfois à des formules et des mots inhabituels. Donc en gros, lorsqu'il n'était disponible qu'en japonais, il n'était accessible qu'à une frange d'apprenants en japonais déjà relativement avancés dans la langue (voire la maitrisant) et plutôt patiente.

Du coup, j'avais pas trop d'espoir pour une traduction par des fans parce que le projet aurait été trop long et laborieux à effectuer. J'étais vraiment content en apprenant l'année dernière que le studio avait fait un kickstarter pour lancer une traduction officielle de son jeu. Il a failli capoter d'ailleurs (et à coté de ça, les nukige pourris ont pas de mal à se financer, merci les consommateurs d'envoyer un si bon signal aux studios, vous êtes adorables...).

BlastWizz a écrit:Curieux de voir ce que donnerait la traduction.

Sur steam, toute la partie avant d'entrer dans les différents arcs est disponible gratuitement. En revanche, les arcs sont payants.
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar Drizztou » 14 Aoû 2017 15:42

J'ai plusieurs infos sur la licence Rance.

- Rance 5 et 6 sont sortis le mois dernier en version boite chez Mangagamer (les jeux n'étaient disponibles qu'en téléchargement, jusque là).
Spoiler sur Image du pack :P :
Image


- La traduction de Sengoku Rance et Rance Quest a été officiellement annoncée cette semaine par Mangagamer :P .
Lien pour Sengoku Rance sur Mangagamer
Lien pour Rance Quest sur Mangagamer

- Rance 10 devrait sortir cette année au Japon (la sortie initialement prévue l'année dernière avait été repoussée d'un an). Ce sera le dernier opus de la licence :cry: . Apparemment, le studio veut caser un maximum de personnages emblématiques de tous les opus de la licence dans celui ci et faire un gros gros jeu. Il est aussi question de faire plusieurs routes et d'assurer une énorme rejouabilité comme dans Sengoku Rance par exemple, par rapport aux autres opus plus linéaires.
Source

Que de chemin parcouru depuis la traduction de Beat Blades Haruka !
Avatar de l’utilisateur
Drizztou
Sensei
 
Messages: 1072
Enregistré le: 30 Sep 2009 21:21
Localisation: Le bishonen des dames

Re: Visual Novel

Messagepar BlastWizz » 16 Mar 2018 18:11

Wall of text incoming.

Pour les deux-trois du fond que ça intéresse (mais si, vous, derrière la corbeille à papier, je vous vois) : je suis enfin venu à bout de Rance X, l'ultime volet de la saga licencieuse vieille de presque trente ans.

L'histoire commence, comme toujours, par une expédition tendancieuse de Rance. Cette fois il est allé explorer un ancien vaisseau alien, dans lequel sa cible du jour serait venu s'égarer. Mais tout ne se passe pas comme prévu : il se retrouve piégé pendant 5 mois, avec quelques acolytes, dans un caisson cryogénisant. A la sortie, la bande découvre avec stupeur et effroi que les démons ont mis un terme à leur querelle et on lancé une invasion de grande envergure sur les territoires humains. Pris de court et incapables de mettre de côté leurs différents, les quatre pays majeurs sont déjà au bord de l'effondrement. Il ne tient qu'à Rance, maintenant familier avec tous les leaders du continent, de prendre les choses en main pour redresser la situation. Un peu à contrecœur, quand même, parce que, hey, commandant suprême des armées, c'est du boulot.
Il mettra sur pieds un bataillon d'élite chargé de terrasser les Majins, ces piliers de l'armée démoniaque qui ont pour fâcheuse habitude de s'entourer d'un champ d'invincibilité, une barrière impénétrable héritée du sang du Roi Démon qui repousse toutes les attaques conventionnelles. Fort heureusement, Rance est équipé d'une des deux seules épées légendaires à même de neutraliser cette armure.

Pour son dernier opus, la série s'offre un contenu gargantuesque qui revisite les régions et les personnages emblématiques de la série dans une synthèse réjouissante, à laquelle on pardonnera volontiers les oublis et les errances. L'ambiance oscille comme d'habitude entre humour potache et aventure, avec cette fois tout de même des éléments plus glauques qui siéent à la situation, dans un registre proche de Kichiku Ou ou Sengoku Rance, où la moindre erreur de jugement peut entraîner un monceau de cadavres, et les morts violentes peuvent survenir sans prévenir (la quête pour éliminer Medusa...).
Chaque tour est accompagné d'un décompte doublement morbide du nombre d'humains encore vivants sur le continent. Doublement, parce que le Héros, gardien désabusé de l'humanité et personnage pathétique par excellence, gagne en pouvoir au fur et à mesure que la population décroît. Et s'il est originellement bien intentionné, sa méthode jusqu'au-boutiste pourrait bien engendrer plus de problèmes qu'elle n'en résout...
On regrettera que l'histoire n'approfondisse pas plus certains aspects, ou ne se penche pas plus attentivement sur un personnage (Ra Vaswald, où es-tu ?), mais au vu de la matière qu'il y avait à couvrir, et étant donné la générosité du jeu, il serait plutôt malvenu de leur en vouloir.

Le jeu se divise en trois phases se répétant chaque tour, avec une quête possible par phase :

- La préparation, qui permet d'effectuer les plans de petite à moyenne envergure. Il s'agira ici souvent d'apporter un soutien modeste à l'une des régions pour en réduire les pertes, ou de lancer des missions peu ambitieuses dans le but de gagner en expérience ou en troupes.
-L'opération militaire de grande envergure. La phase vitale du jeu. Elle permet d'effectuer les quêtes plus ambitieuses, comme l'extermination des Majin, l'attaque d'une base stratégique importante, ou le recrutement d'une nation/race pour aider à l'effort de guerre.
- Le retour à la base pour un repos bien mérité. Cette phase très courte est l'occasion de recruter un personnage ou de réaliser certaines actions particulières nécessitant des conditions spéciales.

L'essentiel du jeu consistera à bien choisir les quêtes que l'on effectue chaque tour pour venir en aide aux différentes nations et régler certains problèmes majeurs. Seulement voilà : on ne peut pas être partout à la fois. Et ça, ça risque de se faire ressentir douloureusement lors des premières parties. Il faudra toujours pendre en compte le fait que, pendant qu'on va porter son aide à telle région, les autres risquent fort d'en subir les conséquences. Certains personnages peuvent passer l'arme à gauche, et si l'on tarde trop, c'est le pays tout entier qui risque de sombrer. Et on ne peut pas non plus passer son temps à parcourir les régions pour exterminer les Majins : laissés de côté trop longtemps, certains éléments stratégiques vitaux risquent de provoquer une mort à petit feu ou une bad end prématurée.

Rance X est, un peu à l'instar de Sengoku Rance, mais en plus prononcé, un jeu fondé sur le trial & error et les parties à répétition. L'épisode ne se laisse pas faire, et le joueur néophyte écopera forcément de bad ends à répétition avant de trouver le chemin salvateur vers une des fins conventionnelles, voire, s'il a rempli les conditions idoines, la True Route finale. En attendant, la moindre erreur de jugement peut entraîner des montagnes de cadavres dans son sillage.

Et contrairement à SR, l'erreur ne pourra pas être forcément rectifiée à coup de chargements de sauvegardes. Déjà parce que les segments de quêtes peuvent être très longs, et qu'on a pas forcément envie d'avoir à zapper une ou deux heures de jeu à la va-vite. Ensuite parce que les conséquences peuvent ne pas se faire voir tout de suite. Je pleure silencieusement pour les pauvres âmes qui ont taquiné Kaybnyan à Shangri-La la première fois sans en connaître les conséquences. Pour ces raisons, on est plus tenté de continuer pour voir "jusqu'où on peut aller", quitte à se prendre une bad end par la suite et devoir recommencer depuis le début par la suite. La mécanique peut être rébarbative voire carrément frustrante pour ceux qui voudraient juste en finir une bonne fois pour toutes.

Chaque fin est divisée en catégorie : C, B, A et True. Les C sont les bad ends prématurées, survenant en général avant l'embranchement de routes au tour 8, comme l'effondrement de toutes les nations. Les B permettent de lutter un peu plus longtemps mais mènent inévitablement vers une bad end. Les A sont les premières "vraies" fins et permettent de mettre un terme au conflit d'une manière ou d'une autre... pour un temps. La route finale menant à la vraie fin ne se débloque que sous des conditions particulières, comme finir une route A avec toutes les régions encore debout, et fait figure d'épilogue de luxe.
Si on y joue à l'aveugle, le jeu imposera forcément une série de bad ends au joueur. Tout le sel consistera à batailler de fin C vers une fin A, avec pour optique finale LA route optimale salvatrice qui permettra de sauver tout le monde (si tant est qu'une telle route existe : je n'ai toujours pas réussi à sauver ce malheureux général de Leazas).
Pour s'aider dans la tâche, le joueur peut débloquer des accomplissements à la fin d'une partie. Les plus bénéfiques, obtenus en atteignant une fin particulière pour la première fois, accorderont un CP (clear point) permettant d'octroyer un modeste bonus en début de jeu, comme un gain d'xp accru. Ces bonus peuvent faciliter la vie, mais il ne faudra jamais s'attendre à ce qu'une partie devienne une promenade de santé. Lors des premières parties, le scaling des ennemis deviendra toujours assez violent pour laisser sur ses gardes.
Cette volonté de lutter contre le sort offre un sentiment assez grisant au titre malgré les inévitables répétitions après chaque nouvelle partie, même si les différentes quêtes peuvent offrir le choix de routes alternatives pour varier le plaisir.

Le système de combat lui-même est peu avenant, car reminiscent de certains jeux mobiles avec système gacha d'obtention des personnages qui peut engendrer aussi bien l'excitation de découvrir une carte rare que la frustration de ne jamais voir les bonnes cartes tomber au bon moment. Par ailleurs, les personnages recrutés dans les coffres ne sont pas toujours jugés comme présents au niveau de l'histoire, ce qui peut engendrer quelques incohérences, ou un manque d'implication. Ça partait sans doute d'une volonté de permettre au fan de jouer avec un maximum de personnages favoris. Heureusement le système en a plus dans le ventre qu'il n'en a l'air, et la chasse aux personnages et les combats de boss sont en général agréables à jouer.
En combat, l'équipe du joueur reçoit un certain nombre de points d'action par tour, qu'il pourra utiliser de suite ou emmagasiner pour effectuer un combo meurtrier, ou pour se soigner, gêner l'adversaire, etc. La vaste palette de techniques et de personnages offre un panel stratégique assez large qui trouvera tout son intérêt face à certains boss assez violents à haute difficulté.
Après chaque combat, on reçoit un pourcentage de chance d'obtention de coffre au trésor (100% pour les boss). Chaque coffre contient deux ou trois cartes de personnage, parmi lesquelles il faudra en choisir un qui viendra grossir le bataillon de Rance. Il sera primordial de maximiser les chances d'obtention de coffre, qui sont calculées majoritairement en fonction de l'overkill et de la première attaque fatale d'un personnage. Cette méthode encourage à varier les personnages et à penser les combats même les plus aisés dans le but d'obtenir le plus de personnages possibles, affaire qui se révèlera vitale puisque chaque personnage apporte un bonus passif à l'intégralité de l'équipe. Et on ne risque pas d'aller bien loin sans un bon roster de candidats.

Au niveau du visuel, cet épisode a préféré délaissé les CGs, dont la "modeste" collection atteint tout de même un peu plus d'une centaine d'images, au profit du nombre h-a-l-l-u-c-i-n-a-n-t de portraits de personnages - plusieurs centaines, du jamais vu en ce qui me concerne. Pour sa pièce de résistance, Alicesoft a voulu misé sur son casting de personnages. Il sont tous là, ou presque : les plus emblématiques comme les plus confidentiels, et même de nouvelles têtes, connues comme inconnues, qui viennent grossir les rangs d'une distribution impressionnante. Même l'individu insignifiant lambda aura droit à son propre portrait le temps de deux ou trois misérables lignes. Et c'est sans compter le florilège d'expressions et les versions alternatives - presque tous les personnages féminins ont le droit à une variante à oualpé, pour ceux qui tiendraient absolument à jouer avec un bataillon de nudistes.
Pour couronner le tout, chaque personnage (donc un sacré paquet) a le droit à trois scènes drôles ou adorables, de longueur courte à moyenne, entre chaque phase, qui permettent d'en savoir plus sur lui ou de régler des sous-intrigues qui n'ont pas pu être évoquées dans le scénario principal. Dommage que l'on ne puisse pas cibler avec précision le personnage dont ont voudrait voir les scènes. En tout cas ça va demander de farmer des tickets repas pour un bout de temps avant d'en voir le bout...

J'ai vraiment bien aimé ce dernier épisode, malgré des frustrations et des passages un peu guimauves (surtout pour Leazas). C'est un produit qui respire la générosité pour le fan. On a même des fiches récapitulatives sur l'univers de la saga présentées par la stalkeuse officielle de Rance, et ça c'est quand même bien chouette.
Il manque sans doute quelques évènements pour vraiment venir fignoler le machin, et j'aurais aimé plus de variété dans les différentes fins A, qui semblent toutes dérivées de l'attaque par la mer mais en moins bien et en moins fournies.
La vraie fin est vraiment surprenante, un contrepied à ceux qui comme moi attendaient une phase Creator à la Kichiku Ou comme route ultime. Elle s'enlise assez lourdement en son milieu après un début très aguichant mais termine sur une jolie note finale. Dommage que le gameplay soit trop peu intéressant durant cette dernière partie, et il y a vraiment rien de potable dans les coffres c'est barbant.

Un dernier épisode honorable pour une saga attachante et un univers foisonnant. Peut-être un remake de l'épisode 4 à venir ?
Avatar de l’utilisateur
BlastWizz
Senpai
 
Messages: 784
Enregistré le: 18 Mar 2009 16:49
Localisation: Personne

Précédente

Retourner vers Musique & Jeux vidéo

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité