I, My, Me, Strawberry Eggs

I, My, Me, Strawberry Eggs

Messagepar loadrunner » 05 Juin 2009 23:55

Surpris de voir qu'aucun topic n'ai encore été ouvert pour cet anime; mais pourtant...
Bon déjà, pour les curieux, la série est disponible chez Anima ;)
Maintenant mon point de vue sur IMMSE: radicalement différent de celui du rédacteur de la fiche.
Je me suis ennuyé de bout en bout. Comme le dit GohanSSJ, on pourrait s'attendre à une série comique de part le coté travesti de Amawa Hibiki qui va être obligé de se déguiser en femme pour devenir prof, mais rien n'en est. J'ai trouvé l'histoire très plate et plusieurs dénouements totalement prévisibles (surtout la fin marshmallow...). Les locataires de la pension, qui se voudraient être des personnages comiques, apportent de la lourdeur à l'histoire. J'enfoncerai même le clou en disant que jusqu'à la fin de l'épisode 11 je n'ai vu aucun intéret à présenter un prof travesti dans cette école dont la directrice très sexiste ne veut que des femmes comme enseignantes. Arrivé aux épisodes 12 et 13 j'étais convaincu qu'avoir mis en scène une vrai femme avec l'histoire amoureuse telle qu'elle se dessine aurait amené un anime de même calibre, voire peut être un plus réussi.
Parlons donc un peu plus du fond. Plusieurs thèmes abordés très superficiellement, ce qui fait qu'à vouloir parler de tout on ne parle de rien. Le reflet d'une société sexiste est mis en avant sans être pleinement exploité, ou alors très maladroitement. On ne gardera à l'esprit que les hommes ne sont que des pervers et qu'ils ne peuvent pas lutter contre ça...
Pour l'emballage du bonbon à la fraise, un OP et un ED sympathiques, une OST qui ne me laisse aucune trace mémorielle même 20 minutes après le dernier épisode, un graphisme digne d'une série moyenne de ce début de millénaire (aussi bien pour le charadesign que pour le soin apporté aux décors) et une animation moyenne. Bref, tout d'une série petit budget sans prétentions. Domage....
Avatar de l’utilisateur
loadrunner
Sensei
 
Messages: 1808
Enregistré le: 16 Mar 2005 01:00
Localisation: Neighbor from hell!

Re: I, My, Me, Strawberry Eggs

Messagepar Kenji Shinoda » 20 Fév 2011 21:32

Assez d'accord avec toi. Et j'aimerais cité une phrase de la série qui témoigne du caractère stéréotypé de l'anime:
"L'apparence extérieur importe peu, ce qui compte c'est l'intérieur" (l'idée est là en tout cas). Et pour vous remettre ça dans le contexte c'est Hibiki qui tient solennellement ce discours afin de donner soit disant une leçon de vie à ses élèves...donc plus stéréotypé que çatu meurs.
Bref pour le côté "professeur original qui débarque dans un nouveau lycée et qu va régler un par un les problème des élèves et de l'étabissement en général" on a vu mieux....même beaucoup mieux...je pense évidemment à Great Teacher Onizuka.
Pour conclure donc sur le potentiel du concept de cet anime (et surtout pour essayer d'être synthétique), il aura été sous exploité par manque de crédibilité dû aux lourd stérérotypes/cliché qui jonche cet oeuvre.
Pour ce qui est de la musique de cet anime et plus particulièrement des générique je serai encore plus sévère en disant qu'elle aura été insipide voire transprente.
Je dirai que le point le plus positif de cet anime est le personnage de la tenancière qui est vraiment drôle pour le coup.

Avatar de l’utilisateur
Kenji Shinoda
Membre d'honneur
 
Messages: 1042
Enregistré le: 11 Fév 2011 02:14
Localisation: Ascète suivi de son Harem.


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron