Shion no ou [The King of Shion/ The Flowers of hard blood]

Shion no ou [The King of Shion/ The Flowers of hard blood]

Messagepar bat » 19 Aoû 2007 17:00

Bonjour!

http://www.animenewsnetwork.com/news/20 ... hion-no-ou

http://www.animenewsnetwork.com/encyclo ... hp?id=8134

Fiche Animeka : Shion no ou

Je n'ai pas trouvé grand chose sur cet animé qui a pour héroine une petite demoiselle muette joueuse professionelle de shôgi entourée de sombres histoires de meurtres.

L'animé est issu du manga du même nom. Quelques infos sur un site qui a l'air moribond:

http://hikagoteam.ovh.org/index.php

Bref! Quelqu'un en sait plus sur cet animé?

Merci!

[EDIT] et puisqu'on parle de shogi, "zettai shonen", ça dit quelque chose à quelqu'un?

http://www.zettai-shonen.com/
bat
 
Messages: 7
Enregistré le: 19 Jan 2007 01:58

Messagepar NaNaeL » 26 Avr 2008 21:15

Theotenai a écrit:Image

Le Synopsys tiré de la fiche Animeka :

Alors qu’elle était tout petite, Shion a été témoin de l’assassinat de ses parents dans sa maison. La seule pièce à conviction laissée par le meurtrier était une pièce d’un jeu de Shougi (le Roi). A cause du traumatisme reçu, Shion a perdu l’usage de la parole et est adoptée par un ami de son père. Sept ans plus tard, elle participe à un tournoi de Shougi afin de passer professionnelle. Malgré son très jeune âge, elle arrive à rester invaincue depuis le début de la compétition. Cependant, plus elle progresse dans le milieu et plus elle est victime de pressions malsaines. En effet, tentative de kidnapping et lettres de menaces arrivent à son encontre rendant ses parents adoptifs ainsi que la police inquiets en raison de son passé. Malgré tout, Shion décide de continuer en sentant qu’ainsi, elle pourra se rapprocher du mystère entourant le meurtre de ses parents.

-Syaoran-


La minute culturelle :

Qui du Chaturanga indien ou du Xiangqi chinois est à l'origine de notre jeu d'échec ? On en sait rien. On est sûr que le Chaturanga est apparu au Vème siècle, c'est peut être aussi le cas du Xiangqi mais c'est moins sûr, et celui-ci est peut-être donc lui aussi issu du Chaturanga.

Toujours est-il que le jeu est arrivé en Perse vers l'an 600 où il prend le nom de Chatrang. Les Arabes l'adoptent et le développe lorsqu'ils envahissent ce royaume et le nomment Chatranj (oui, çà change pas grand chose...). Le jeux atteindra l'occident avec l'Espagne Musulmane et il prenfra sa forme de jeux d'échec que l'on connait actuellement vers 1650.

En orient, le Xiangqi (variante du Chaturanga ou le contraire, visiblement la réponse n'est pas prête de se faire jour, à moins de nouvelles découvertes historiques) se développe dans son coin et arrive au Japon pendant l'époque de Nara (710-794). C'est au XVIème siècle que les différentes variantes donnent le Shogi actuel.

Ce qui est certain c'est qu'il suffit de lire les règles pour se rendre compte de la parenté évidente entre nos Echecs et le Shogi. Dans les deux cas, le but et de "mater" le roi adverse à l'aide de différents types de pièces, chacun possédant une façon de se déplacer. Les plus grosses différences se trouvant dans le fait qu'au Shogi, les pièces peuvent être promues et ainsi gagner des types de déplacements supplémentaires, et que l'on peut utiliser les pièces prises à l'adversaire.

Revenons à nos mouton :

Shion no ou se passe donc dans l'univers du Shogi professionnel et à ce titre, difficile de ne pas faire de comparaison avec Hikaru no Go. Et on aurait en partie raison. En effet, on retrouve dans Shion no ou la tension du combat sur le plateau que l'on pouvait ressentir dans Hikaru no Go, et ce, même si on ne connait rien du tout au Shogi ce qui est mon cas. Tout en découvrant ce monde des joueurs pro, on se prend à angoisser avec les joueurs confrontés à leurs forces, leurs faiblesses, leurs doutes, leurs peurs, leurs espoirs... et le plateau de jeux devient une aire de combat redoutable.

Mais la comparaison va s'arrêter là, car dans Shion no ou, notre personnage principal a un passé des plus tragiques qui donne un ton sombre à l'anime. Les parties de Shogi, en plus des pressions malsaines exercées et des recherches de la police, vont faire remonter à la surface des souvenirs enfouis qui peut-être mèneront à la résolution de l'enquête. Le tout se mêle et s'entremêle très bien. Et bien que l'on se fasse rapidement des soupçons, les apparences sont parfois trompeuses, le mystère et le pourquoi restent entier tout au long des épisodes.

Les personnages :

On s'attache très vite au personnage principale, cette petite fille de 13 ans qui ne prononce pas un mot, au passé tragique, forte, reposante et souriante, qui a, par la force des choses, mûrie trop vite.
Mais certains personnages secondaires sont loin d'être en reste et sont particulièrement réussis. Des amitiés et des inimitiés s'installent et se renforcent le plus naturellement du monde et on suit leurs propres parcours avec autant d'intérêt que les parties et la résolution de l'enigme.

Et la technique ?

Les graphismes et animations sont bons, le chara design est réussi, rien à redire là dessus. Je n'ai pas vraiment remarqué les musiques, je ne les qualifierait donc pas d'exceptionnelles mais elle jouent parfaitement leur rôle.

En résumé :

Etant donné que j'ai vu 18 épisodes sur les 22, je préfère attendre de voir comment tout cela se termine pour donner un avis définitif. Toujours est-il que j'ai englouti ces 18 épisodes.
Etant joueur de Go, peut-être est-ce la réminiscence d'Hikaru no go qui m'a fait découvrir les animes, qui m'a donné cette image très positive de Shion no ou... Ou alors l'attachement à cette petite fille hors norme... ou les deux ? C'est possible, je ne sais pas. Alors le mieux est que vous vous fassiez votre propre opinion !
Animeka sur Facebook !
Image
~ If I just could be more human ~
Avatar de l’utilisateur
NaNaeL
Membre d'honneur
 
Messages: 5901
Enregistré le: 07 Mai 2006 03:21
Localisation: Useless.

Messagepar inuyasha28 » 27 Avr 2008 10:10

tres bonne serie tiré d'un seinen, coté jeux de plateau et coter psycologique avec geste d'enquete criminel.
l'une de mais serie prefere, j'espere qu'un editeur sera interesser par cette licence
Avatar de l’utilisateur
inuyasha28
Rédacteur de fiches
 
Messages: 741
Enregistré le: 12 Oct 2007 22:28

Re: Shion no ou [The King of Shion/ The Flowers of hard blood]

Messagepar Lady Anna » 06 Jan 2009 12:10

J'ai aussi beaucoup aimé cette série : elle change de ce qu'on voit d'habitude !
En plus je ne connaissais pas du tout le shogi, mais j'ai pu suivre les épisodes sans problèmes et puis l'intrigue policière ajoutait une note de suspence pas déplaisante.
Mes BD en ligne sur http://feesdesbulles.fr
Mon blog : le coin de Lady Anna
Image
Avatar de l’utilisateur
Lady Anna
Visiteur
 
Messages: 62
Enregistré le: 10 Fév 2008 23:53

Re: Shion no ou [The King of Shion/ The Flowers of hard blood]

Messagepar hyleas » 03 Juil 2009 15:47

Exumation de sujet :twisted:


Voilà , il fait beau et trop chaud, alors on squatte un ventilo, on ouvre une porte et une fenetre, celà créé un courant d'air, masi voilà, que regarder????
tiens un anime qui traine, Shion no Ou, houla ça parle de Shogi (echec japonnaise) , bah de toute façon, allez, courage, jettons un oeil là dessus.

Et je me suis arreté seulement la serie finie.
J'ai rien compris, mais il y avait quelque chose qui me poussait à chaque fois à en voir plus.
Du style "encore un avant d'aller coucher" et 1h apres vous etes encore en train de visionner un episode.

Certe, je dois pas etre le seul à rien comprendre au shogi, et meme si ça prend pas mal de temps durant la serie, on se concentre plus sur les pensées des protagonistes et les changements du jeu de Shion en fonction de l'evolution de l'enquete, rembondissements et agressions qu'elle subit pendant et hors les matchs.
On a aussi envie de couver/proteger Shion , comme le font sa famille adoptive, amis, adversaire/ami de shogi, enqueteur , et des lors le fait qu'elle soit sans cesse harceler, meme si parfois on se demande comment une gosse de 13 ans peut encaisser ça,et bien on reste scotcher devant son ecran en attendant la suite.

Mais meme si l'histoire de Shion avec la resolution du meurtre de ses parents reste la trame principale, on s'attache aussi à son entourage, comme ses parents adoptifs qui l'on acceuilli apres le meurtre de ses parents, les mesaventures ses 2 partenaires "feminine" de Shogi , en particuliers Ayumi , et l'entrange relation entre le meijin et son frere.

Le graphisme n'est pas au top, masi c'est agreable à suivre, de plus j'ai aimé certain plan en contre plongé pour marquer une emotion, pensée, changement de caractere d'un des personnages , il y a vraiment de bon plan par moment, la musique sans etre exceptionnelle, maintient bien l'ambiance et n'est en aucun cas derangeante, ni dissonnante, bref en parfait adequation avec le moment que l'on suit, la seule choque qui m'a choqué reste l'opening , je crois que j'aurais apprécié un opening plus "cool" , là ça depote, ça a du mal à coller au shogi (enfin pour moi :wink: )

Bref je suis resté devant mon ecran, au frais (hourra !!) etre vraiment pris dans l'intrigue qu'est la resolution du crime des parents de Shion, sans que celà ma lasse, bien au contraire et sans que les parties de shogi ne me derange, malgres leur incomprehension pour moi , car elle developpe à chaque fois soit l'intrigue ou renforce shion.

je ne regrette pas de mettre arreter sur cette serie, par hasard , car vraiment c'est tres prennant et agreable à suivre.

aller, vous aussi faites un effort , et vraiment je ne pense pas que vous le regretterez :wink:
A quand une publication de Bitter Virgin en France ????? (ça c'est fait)
"Tu devrais juste crever, Dieu..."

Donc maintenant je milite pour une publication de Koizora
Avatar de l’utilisateur
hyleas
Visiteur
 
Messages: 46
Enregistré le: 07 Juin 2009 17:06
Localisation: Méchant gratuitement

Re: Shion no ou [The King of Shion/ The Flowers of hard blood]

Messagepar Woldrim » 22 Nov 2011 16:52

Tout a déjà été dit en si peu de post, mais je désire faire un up pour cette série, qui mérite d'être plus populaire 8)

Une nouvelle fois je ne savais pas sur quoi j'allais tomber (Et j'adore ça :mrgreen: ). Très bonne pioche vu que cela s'avère être un thriller très intéressant lié au Shogi. Je ne m'intéresse pas particulièrement au Shogi, et je n'ai pas spécialement compris les parties jouées dans cet anime, mais ce fut suffisamment intense pour me captiver. Cette version des échecs, si je puis dire, m'apparaît plus amusantes que celle de par chez nous. Pour confirmer cette impression, faudrait que je m'y essaye, mais les occasions ne risquent pas se bousculer. Va donc falloir les provoquer !

Je croyais que l'intrigue serait plus légère, donc je fus agréablement surpris par son déroulement passionnant à tous les niveaux.

L’héroïne, disposant d'un chara-design qui m'est apparu étrange pour le coup, ne parle plus depuis le tragique évènement de son passé. Elle communique donc en écrivant sur un calepin. Toutefois, nous autres spectateurs avons le privilège d'entendre ses pensées. A cause de son passé, et de son caractère, on a tendance à s'attacher à elle, comme la plupart des personnages de la série qui la croiseront ou qui la connaissent déjà. D'ailleurs, elle sait même arboré des expressions kawai ^^

Vous vous en doutez surement, mais c'est une crac au Shogi. Ses adversaires n'ont pas intérêt à la sous-estimer à cause de son jeune âge ^_^ Malgré ses capacités, les parties procurent de l'intérêt pour diverses raisons, tel que l'adversaire qu'elle rencontre, de plus on suit également les performances des autres personnages. D'autant que l'on ressent effectivement bien l'atmosphère tendue de ces confrontations à travers les réflexions des joueurs et des spectateurs. D'ailleurs, certains n'hésitent pas à essayer de déstabiliser leur adversaire lors de ces parties, notamment ceux que Shion rencontrent.

Le passé rattrape Shion, et de sérieusement menaces pèse sur elle, ce qui procure de la tension supplémentaire nécessaire pour un Thriller. L'enquête policière, présente tout au long de la série, ainsi que le comportement de certains personnages sont là pour le rappeler, et l'alimenter.

Les personnages qui l'entourent, de près ou de loin, furent intéressants à découvrir, que se soit sa famille, ses amis/adversaires... Certains sont pleins de surprises et de mystères :)

La série a également réussit à m'émouvoir. Ce qui n'est pas à négliger dans mon appréciation. Une nouvelle fois, je me suis surpris à essuyer quelques larmes :cry: Et, évidemment, cela n'arrive que si je suis captivé.

Bref, au final, je la trouve très bien, et par conséquence je lui mets à titre personnel 8/10 :p
Avatar de l’utilisateur
Woldrim
Tonosama
 
Messages: 2282
Enregistré le: 27 Jan 2010 19:07
Localisation: Un champion sans numéro


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités