Kokkoku

Kokkoku

Messagepar Matchoss » 03 Mar 2018 13:01

Image

Fiche Animéka

Synopsis :

Juri Yukawa, 28 ans, a un environnement familial bien rempli et pas toujours très facile. Entre son frère et son père sans emploi, l'un reste enfermé chez lui, l'autre est dépressif, son grand-père à la retraite, sa mère, et sa sœur qui élève seule son fils, la maison est bien occupée.
Mais un jour, son neveu et son frère se font enlever par un mystérieux groupe religieux connu sous le nom de Genuine Love Society. Les ravisseurs demandent une rançon de 5 millions de yens en liquide (environ 38 000 €) dans la demi-heure, sous peine d’exécuter les otages ! Incapable de rassembler la somme et d'aller au point de rendez-vous en aussi peu de temps, il ne reste qu'un seul recours à Juri : la magie occulte. A l'aide d'une mystérieuse pierre que gardait son grand-père, Juri et sa famille rentrent dans un monde parallèle appelé Stasis, où le temps est arrêté.
Cependant, ils ne semblent pas être les seuls à pouvoir bouger librement dans Stasis...

-MiraHidote-


Avis :

Kokkoku a trouvé une façon intéressante d'instaurer un huis-clos en s'enfermant dans un monde mystérieux. L'intérêt principal repose dans la découverte de ce monde mystérieux et des lois qui le régissent. C'est plutôt bien réfléchi et original. Il y a quelques aspects du scénario qui semble un peu sorti de nulle part (notamment sur le point de départ de l'histoire), mais on aura peut-être l'explication d'ici la fin. L'ambiance qui s'en dégage est très singulière. On a un petit côté oppressif dans ce monde ouvert auquel s'ajoute tout un aspect ésotérique. C'est une bonne combinaison.

Les personnages sont intéressants à suivre à l'exception des loosers que sont le père et le frère ainsi que le petit-fils qui est un gamin assez insupportable. Mais Juri est plutôt badass avec un sacré caractère. Le grand-père roublard est bien sympathique également. L'antagoniste est aussi très intéressant. On n'est pas face à un méchant qu'on a l'habitude de voir avec tout son côté spirituel.

La représentation de ce monde statique est bien effectuée. Ce n'est pas évident de donner l'impression que le monde est figé en anime vu que bien souvent les arrières-plans sont eux-même figés en anime. Mais, ils ont utilisé quelques astuces pour nous le rappeler régulièrement. Après, l'anime est pas au top techniquement, il y a de très bons passages cependant. Je suis surtout pas très fan de leur intégration de la 3D pour certaines séquences. Mais cela reste tout à fait convenable et efficace.
Sinon, j'aime beaucoup le chara-design des personnages. C'est très propre.

Enfin, il faut bien en parler, l'opening tabasse. Il sera pas au goût de tout le monde. Mais je peux me le mater en boucle.

Bref, c'est l'anime mystère de la saison. Après, comme souvent dans ce genre d'anime, seule la fin dira si c'est un très bon anime ou juste un anime avec un bon prémisse.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Rédacteur de fiches
 
Messages: 907
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Kokkoku

Messagepar Syaoran » 03 Mar 2018 13:30

Je suis la série même si là j'accuse en petit retard justement parce qu'il y a des petits points qui me gêne. Je ne sais pas, l'idée est originale mais ça reste particulier dans le déroulement du scénario. Je ne sais pas trop quoi en penser. Je trouve ça sympa mais je n'ai plus forcément envie de voir la suite quand je finis un épisode, surement parce que je ne sais pas trop ou l'auteur veut nous mener.
Image


Toutes les news concernant l'animation sur notre Facebook
Avatar de l’utilisateur
Syaoran
Membre d'honneur
 
Messages: 7763
Enregistré le: 16 Oct 2006 17:31
Localisation: Attention!! Cet homme est un Yotsuba Addict!!

Re: Kokkoku

Messagepar le gritche » 04 Mar 2018 11:47

J'avais été très surpris de constater l'adaptation de ce seinen, qui m'avait bien plu malgré des abords particuliers. Le dessin, entre froideur et efficacité, que ce soit dans le mouvement ou...l'immobilité; les membres de la famille, presque tous attachants même quand ce sont des "boulets" (ils ont tous des initiatives dans mes souvenirs), ce thème ésotérique un peu perché avec la secte, compensé par un humour bien dosé amené par les personnages sus-mentionnés. La fin et son épilogue, soignés dans leur construction (ce qu'on ne lit pas tous les jours en manga) avait achevé de me laisser une très bonne impression.

Encore une fois, j'ai la flemme de mater en anime ce que j'ai déjà lu, alors que j'aurais bien besoin de me rafraichir la mémoire: ce que j'ai perçu de la réalisation ne me donne pas envie de me forcer. J'espère qu'il sera vu et commenté par le plus grand nombre :)
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2423
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re: Kokkoku

Messagepar Matchoss » 27 Mar 2018 10:56

Série terminée, c'était plaisant à suivre. On est pas dans les standard au niveau du scénario qui se détache du commun et ne rentre pas dans la surenchère d'action comme la plupart des animes apparentés mystère/paranormal. La fin est plutôt calme d'ailleurs. Cela en laissera peut-être certains sur leur faim.
Spoiler sur Au sujet de la fin :
Mais j'aurais quand même préféré que Juri reste enfermée dans le monde statique, cela aurait eu plus d'impact. Développer un peu plus les origines de la fondatrice n'aurait pas fait de mal non plus, mais c'était pas indispensable.

Enfin, le traitement des personnages est bien mené. Il est simple et efficace. Juri est une excellente héroïne du quotidien. L'antagoniste avait des motivations originales et intrigantes.

PS : pour revenir sur le point évoqué par Syaoran, c'est assez vrai que l'on a du mal au début à se figurer dans quel genre l'auteur veut nous amener. Au début, on pourrait pense à une sorte de battle royal avec le huis-clos du monde statique ou un truc horrifique. Mais, au final, c'est plus du mystère et du psychologique qui ressort.
Avatar de l’utilisateur
Matchoss
Rédacteur de fiches
 
Messages: 907
Enregistré le: 21 Déc 2014 22:43

Re: Kokkoku

Messagepar zeus » 28 Mar 2018 01:09

Je sais pas de quand date le manga mais j'ai trouvé ça assez vieillot, dans le design des persos principalement mais pas que.
Persos qui par ailleurs sont pas très attachants, le père est même parfois assez inquiétant pour ses alliés, sinon c'est globalement une bande de ratés ça donne pas très envie de les aimer.
Après j'ai pas vraiment de grief contre cette série c'est juste que c'est pas la folie.
Avatar de l’utilisateur
zeus
Habitué
 
Messages: 199
Enregistré le: 26 Jan 2016 19:03

Re: Kokkoku

Messagepar le gritche » 29 Mar 2018 15:25

zeus a écrit:Je sais pas de quand date le manga mais j'ai trouvé ça assez vieillot, dans le design des persos principalement mais pas que


Je me demande ce que ça peut bien vouloir dire, en tout cas je suis bien content de l'avoir lu ce manga de....(vérification) 2008 :)

Matchoss a écrit:Enfin, le traitement des personnages est bien mené. Il est simple et efficace. Juri est une excellente héroïne du quotidien. L'antagoniste avait des motivations originales et intrigantes.


Merci pour cet avis !

(j'ai l'impression de prendre les critiques à mon compte, ayant aimé le manga: je sais que c'est puéril)
Avatar de l’utilisateur
le gritche
Tonosama
 
Messages: 2423
Enregistré le: 25 Juil 2006 13:19

Re: Kokkoku

Messagepar Sith » 18 Sep 2018 12:43

Je viens de finir cette série, et finalement, c'était vraiment pas mal.

J'ai aimé le développement de l'intrigue, et les ambitions de l'antagoniste. Le sacrifice de Juri et la solution qui est apportée.
Spoiler sur :
assez logique, en plus quand on y réfléchit, parce que dès l'instant où l'on voit que la pierre est un simple gadget ça ne paraissait plus très cohérent cette histoire de "Pierre maîtresse". Elle avait perdu son statut d'artefact et l'arrivée de la femme née dans le stasis/avec des méduses dans le corps - comme l'enfant de Juri en fait - explique bien... et justifie a posteriori son existence a priori.

Oui il y aura toujours la première question: "quid du premier à être né dans le stasis" mais bon, est-ce vraiment utile?


J'ai aimé Miyama, mais surtout le truand qui l'accompagne. Au début je me suis dit qu'il allait être un cliché, mais en fait pas du tout.
Image
Avatar de l’utilisateur
Sith
Senpai
 
Messages: 681
Enregistré le: 27 Avr 2009 15:56

Re: Kokkoku

Messagepar Aeris » 17 Fév 2019 21:27

Excellente surprise pour ma part, j'ai regardé cette série sans même prendre le temps de lire son synopsis ou de regarder des extraits, simplement parce qu'elle était nommé aux Awards dans la catégorie Mystère.
De fait, j'ai plongé dans l'histoire en même temps que les personnages, me posant des questions en même temps qu'eux quasiment et c'est toujours grisant de se laisser entraîner ainsi par une œuvre. Les personnages sont cohérents, leurs actions et leurs motivations aussi. De fait, une battante dans la vie normale reste une battante et un looser, reste un looser, on peut parfois se dépasser dans certaines circonstances mais sans changer profondément qui nous sommes et le scenario ne fait pas de cadeau dans ce sens là.
Le monde dans lequel les personnages s'affrontent possède ses propres lois et les lois de la physique n'y ont pas leur place, d'ailleurs, ça n'est pas le propos. Évidemment, le fait qu'aucun personnage ne sache vraiment le comment du pourquoi concernant ce monde est bien pratique pour éviter de donner une explication scientifique foireuse à tout ça. C'est comme ça, point, et maintenant on se démerde pour s'en sortir avec ce qu'on découvre sur ce monde au fur et mesure des expériences ou des accidents.
Et les personnages se débrouillent pas trop mal comme ça. Bon, il y a des choses qu'ils comprennent un peu trop vite ou trop facilement à mon goût, on va dire qu'ils ont une sacrée belle intuition tout de même, mention spéciale pour l'antagoniste qui, même s'il est très intelligent et qu'il bouquine leur bible expliquant ce monde depuis tout petit, m'a quand même sidérée en percutant tout de suite qu'un non-animé avait pu être ranimé juste parce qu'un spectre a été libéré à la mort d'un de ses hommes. Il n'avait pas beaucoup d'indice à ce moment pour émettre cette idée directe !
Enfin, on ne va pas bouder notre plaisir, à part quelques raccourcis un peu facile, j'ai trouvé le mystère bien ficelé et le rythme bien équilibré. La cohérence des actions des personnages par rapport à leurs psychologies respectives suffit à faire de cet animé une belle réussite.
L'animation n'est ni bonne ni mauvaise, il n'y a rien dans la réalisation qui décrédibilise l'histoire mais il n'y a pas non plus un effet qui nous scotcherait à l'écran. Je n'ai pas remarqué les musiques pendant les épisodes, donc comme d'habitude, je me dis que l'OST doit bien servir l'action sans être remarquable. Par contre, j'ai beaucoup aimé les génériques de début et de fin. Comme Matchoss, je peux me passer l'opening en boucle, il donne envie de bouger (bon mais je reste collée à mon fauteuil quand même hein, y'a un anime à regarder !)
Pour conclure, le dernier épisode me satisfait. On n'en saura pas plus, et c'est très bien comme ça. Ce n'est peut-être pas cette génération qui aura le fin mot de l'histoire...
"J'ai dû m'endormir en sursaut."
Avatar de l’utilisateur
Aeris
Ami d'Animeka
 
Messages: 389
Enregistré le: 03 Mai 2015 19:49
Localisation: Psychologue informatique

Kokkoku !

Messagepar Kenji Shinoda » 23 Fév 2019 21:28

La manipulation du temps semble ne jamais être chose aisée lorsqu'on s'attelle à raconter une histoire ; pire, c'est un sujet casse-gueule presque toujours voué à l'échec lorsque l'addition des incohérences vient ébranler l'édifice de vraisemblance.
Kokkoku explore ici la variante peut-être la moins vue du thème du voyage dans le temps, le voyage dans l'instant présent (les autres variantes étant les voyages dans le passé et le futur engendrant lignes de temps et continuum espace-temps parallèles, etc). Une variante dont découle ici un univers potentiellement fécond mais qui aurait pu être plus passionnant encore si l'histoire n'avait pas manqué d'ambition : un enlèvement, une secte avide de pouvoir et une affaire de famille, d'accord. Un monde régi par un ensemble cohérent de règles que moi spectateur vais découvrir au fur et à mesure et en même temps que les personnages, très bien. Et ensuite ? L'amateur que je suis n'arrive pas à se contenter d'une notice de fonctionnement de l'univers fournie à l'écran, émaillée de prouesses héroïques. C'est en effet, pour moi, bel et bien un manque d'ambition lorsque l'animé n'exploite pas, ou effleure à peine, tout ce que ce monde permettrait en terme de réflexion et d'expérience unique :
- quelle sagesse aurait acquis un personnage qui vivrait hors du temps ?
- en quoi un monde comme celui de la Stase modifierait-elle la perception du monde ?
- dans quelle mesure ce même personnage pourrait influencer le monde ?
- quels dangers pour le commun des mortels induit l'existence de la Stase ?
- etc.
C'est d'autant dommage que le ton de l'animé s'y prêtait. Au final la stase, m'apparaît presque accessoire dans cette histoire d'affrontement entre une famille et une secte.

À propos de la famille, j'ai trouvé les membres dépeints efficacement, juste ce qu'il faut pour apprécier leurs rôles au sein de l'intrigue, en particulier le grand-père avec son côté vieux renard attachant, à la fois maladroit et noble, ainsi que le père Takafumi, égoïste, idiot et méprisable. Ç'a été d'ailleurs plaisant (réconfortant?) de voir ce genre de vil personnage faire partie du camp des gentils et qui essaie, à sa façon, d'aider les protagonistes en prenant de réelles initiatives (même si elles ne sont pas judicieuses) et en influant perceptiblement sur le cours des choses. Assez peu commun à mon sens pour le souligner.
Aeris a écrit: De fait, une battante dans la vie normale reste une battante et un looser, reste un looser, on peut parfois se dépasser dans certaines circonstances mais sans changer profondément qui nous sommes et le scenario ne fait pas de cadeau dans ce sens là.
+1. Du moins, c'est ce que laisse penser cette histoire-ci. Mais c'est vrai que cela peut interroger, peut-être sans le vouloir, sur le fait de traverser des épreuves exceptionnelles et intenses puisse modifier radicalement la nature de quelqu'un à l'instar d'un agent mutagène qui viendrait modifier la séquence de nucléotides faisant ainsi muter l'ADN (et donc changer la nature de l'information).

Sinon, en contraste, les hommes de main du gourou Junji Sakawa qui ont été mis en avant manquaient de relief, notamment Sako et Shiomi qui
Spoiler :
malgré leurs explications pour justifier leur ralliement à la famille Yukawa, me laissaient sceptique avec cette impression que cela sortait de nulle part.
Sans avoir nécessairement besoin de revenir sur leurs passés, il eut été judicieux de les introduire un minimum en amont du récit afin de mieux cerner le profil et les motivations de ces personnages plutôt que d'exposer cela sommairement et a posteriori, parfois par le biais d'un tiers intervenant.

Un autre bon point de l'animé a été d'avoir plutôt bien réussi à retranscrire l'atmosphère de ce que pourrait être un monde figé, et j'ai pour ma part occulté sans trop de difficulté les incohérences techniques telles que :
- comment se comporte une nourriture figée à l'échelle atomique une fois ingurgitée dans l'organisme d'un non-figé ? Comment l'eau peut-elle couler le long de voies digestives si elle est figée ? Si les photons de lumière sont figés comment peut-on continuer à voir ? Etc, etc. Bref on va faire comme si, hein ^^
Spoiler sur une digression superflue (?) destinée à ceux qui ont envie aussi de se prendre la tête :
Est-ce qu'il n'aurait pas été moins contraignant et moins coûteux en hypothèses bancales de faire de la Stase un monde où le temps s'écoulerait infiniment lentement, à tel point qu'on ne fasse plus la différence du point de vue (macroscopique) des personnages avec un monde totalement arrêté ? Est-ce que ça ne réglerait pas ainsi les incohérences citées précédemment puisque les lois de la physique continueraient de s'appliquer et donc les particules élémentaires d'interagir ?
Après tout, je n'oublie pas que cela n'est que la conséquence d'un sort magique mais je trouve toujours important d'essayer de garder un certain niveau de vraisemblance même à côté d'un élément fantastique, central à l'histoire.


Second point noir, je déplore le manque d'effort dans la qualité des dessins que j'ai trouvé tout juste corrects, voire de qualité insuffisante même sur des plans de près. Et pour ne rien arranger, comme c'est beaucoup le cas encore aujourd'hui, la CGI et son incrustation dans les dessins ne sont pas convaincants à mon goût.
Cela m'amène à penser que, peut-être, afficher les budgets des animés sur les fiches (je sais que ce n'est pas faisable en l'état actuel des choses, voire jamais) pourrait avoir selon moi une réelle valeur informative, non pas de la qualité créatrice de l’œuvre, mais à propos de la qualité et l'efficacité de la production. Information qui serait à mettre en perspective avec celles d'animés comparables.

Enfin, tout comme mes nakamas, je valide à fond le générique d'ouverture : une pépite (à se demander justement s'ils n'ont pas utiliser une bonne partie du budget là-dedans ! ^^)… ici et

Hokkoku est une série au final sans éclat mais non sans intérêt car elle me laisse sur cette impression que les producteurs avaient un matériaux prometteur entre leurs mains mais n'ont pas jugé « rentable » de l'exploiter à la hauteur de sa valeur potentielle et se sont contentés de le travailler en surface. À moins que le problème viennent en amont et soit alors imputable à une fainéantise de l'auteur?
Bien lui en prendra donc à celui qui, ayant lu manga, saura me dire si l’œuvre originale aurait comblé mes attentes développées plus haut, et si oui dans quelle mesure.
Avatar de l’utilisateur
Kenji Shinoda
Membre d'honneur
 
Messages: 1038
Enregistré le: 11 Fév 2011 02:14
Localisation: Ascète suivi de son Harem.


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités