Tokyo Godfathers

Tokyo Godfathers

Messagepar Hermelin » 03 Mai 2008 15:59

GohanSSJ, dans la fiche AnimeKa, a écrit:Gin, Hana, et Miyuki sont des sans-abris dans les rues de Tokyo. Chacun a sa propre histoire et ses propres blessures de la vie qui les ont conduits dans la marginalité : Gin, le quadragénaire au passé obscur, Hana le travesti, et Miyuki l'ado fugueuse. Nous sommes en pleine période de Noël et lors d'une dispute, nos trois SDF font la découverte d'un bébé enfoui dans un tas de poubelles. Ils décident de se passer de la police et d'aller eux-mêmes rendre l'enfant à sa mère. Commence alors pour eux un périple riche en surprises et en rebondissements.

Je m'étonne que cette œuvre de Kon Satochi (Paranoïa Agent ; Perfect Blue...) soit aussi discrète dans les lignes de ce forum mais je m'en vais réparer sur-le-champs cette injustice flagrante.

Alors c'est sûr qu'à la lecture du synopsis, ça n'a pas l'air folichon et pourtant, pourtant... on rit beaucoup, que ce soit des personnages loufoques ou des situations grotesques que présente ce film.

Mais derrière la bouffonnerie se cache quelque chose de beaucoup plus profond et émouvant. Les drames individuels tissent en filigrane, sur fond de mégapole tokyoïte, une description de la société actuelle, dérisoire et violente (physiquement et surtout socialement).

Le tout est orchestré autour d'un scénario qui n'a rien à envier aux meilleurs films hollywoodiens : cascade et rebondissements spectaculaires au programme. Ajoutez à cela des musiques légères et entraînantes (notamment une reprise assez particulière de L'Hymne à la Joie) et une animation, des décors et un chara design irréprochables, secouez vigoureusement et vous obtiendrez une petite perle de l'animation.

A recommander chaudement! :D

La fiche de Tokyo Godfathers.
Image
Avatar de l’utilisateur
Hermelin
Senpai
 
Messages: 768
Enregistré le: 03 Nov 2007 00:07
Localisation: I'm gonna need more rope! ***Mouahaha***

Messagepar Mononoke Hime » 03 Mai 2008 17:19

J'ai vu ce film très récemment, j'ai bien aimé.

Je pense un peu comme toi, très loufoque
Spoiler :
mais à la fin plein de coincidences, la fille et le vieux qui retrouvent leur famille en même temps
, émouvant sans l'être trop.
Pas eu l'occasion de voir Paranoïa agent et Perfect blue, faudrait que je m'y mette (le gars a fait aussi l'histoire ? ou le scénario ? ou que la réalisation ?)

Les rebondissements y'en a plein, au final une vraie course poursuite.

Enfin un truc qui m'a marquée
Spoiler :
quand Gin se fait tabasser... d'habitude on a une musique triste, ou un ralenti à la fois visuel et dans la musique... là que d'alle, ça se passe avec la rapidité et la musique d'une fête forraine. Je connais très peu de scènes de ce genre. beurk
[/quote]
a cat is fine, too
Avatar de l’utilisateur
Mononoke Hime
Ami d'Animeka
 
Messages: 471
Enregistré le: 18 Oct 2005 00:00

Messagepar Gomeisa » 03 Mai 2008 19:20

Hermelin a écrit:Mais derrière la bouffonnerie se cache quelque chose de beaucoup plus profond et émouvant. Les drames individuels tissent en filigrane, sur fond de mégapole tokyoïte, une description de la société actuelle, dérisoire et violente (physiquement et surtout socialement).
Satoshi Kon est considéré au Japon comme un « franc-tireur » de l’animation, car il aborde des thèmes inhabituels, voir tabous au Japon, les SDF et leur exclusion de la société nippone dans ce cas précis, au mépris des règles « commerciales » du milieu.
Personnellement j’ai beaucoup apprécié ce film, un mélange parfait d’humour (parfois noir), de loufoquerie, d’émotion et de satire sociale qui fait son petit effet et , comme le dis Hermelin, permet de faire passer de façon agréable un message sur certaines absurdités de nôtre système.
Spoiler :
Par exemple, j’ai bien aimé le passage avec le chef Yakuza et la grande réception dans sa baraque qui part en live, assez ironique et totalement délirant ! :ptdr:
Sinon, je suis d’accord également sur la qualité du graphisme et de l’animation, c’est du lourd !
Alors, n’hésitez pas à suivre les aventures de cette improbable bande de clochards faisant sa « B.A. » de Noël, c’est que du bonheur !
:santa-claus:
J'ai la tête dans les étoiles,...et les pieds dans la japanim!
Avatar de l’utilisateur
Gomeisa
Visiteur
 
Messages: 52
Enregistré le: 26 Avr 2008 21:12
Localisation: Visiteur

Messagepar vb2n » 09 Mai 2008 13:34

J'ai découvert ce filmd'animation sur Virgin 17, qui le diffuse ces dernières semaines (Fin avril/ début mai 2008) en version Française. Pour les raisons évoqué ci-dessus, je le conseil aussi. Graphiquement, c'est beau (Même si ce n'est pas Gonzo) et surtout, il y a la description des marginaux de Tokyo, qu'ils soient SDF ou étrangers en situation précaire;

Bref, un film qui n'a pas volé son passage en première partie de soirée sur une chaîne gratuite national, et qui peut-être vu à tout age.
Avatar de l’utilisateur
vb2n
Chef-rédacteur des news
 
Messages: 5391
Enregistré le: 16 Fév 2008 20:47
Localisation: Gonzomaniaque

Messagepar Mani » 09 Mai 2008 14:34

Pour moi, tous les films de Satoshi Kon ( et sa série :D ) sont des chef d'oeuvres.

Mais dans Tokyo Godfathers, il s'éloigne de son principal style, mais c'est tout aussi bien, ce film est magnifique !

Car oui en effet, le vrai style de Satoshi Kon, est son éternelle question par rapport au réel et à l'iréel, où se situe la frontière entre les deux ? Ce sont là les sujets de Perfect Blue, Paranoïa Agen, Millenium Actress et de son dernier film : Paprika.

Je pense qu'avec Paprika, il a atteint le summum de son art, ce film m'a laissé le cul sur le chaise du début à la fin, et même après la fin, j'arrivais pas à me lever du siege du cinéma car ce film m'a réellement foutu une claque gigantesque.


Satoshi Kon, je t'aime :')
Avatar de l’utilisateur
Mani
Visiteur
 
Messages: 49
Enregistré le: 09 Mai 2008 11:55


Retourner vers Les œuvres d'Animation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité